Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mauvaise gestion des fonds additionnels : Le Dgpr menace

JPEG - 301.6 ko

106 agents de la Police Républicaine sont épinglés pour mauvaise gestion des ressources additionnelles. Les mis en cause ont été écoutés, dans la journée de ce lundi 26 février 2018, à la Direction générale à Cotonou. De la confrontation avec le Directeur général des ressources humaines (Drh), le contrôleur général de police, Sèdohoun Kossi, ils n’ont pu démentir, les faits qui leur sont reprochés. Conséquence : il leur a été notifié qu’ils seront bientôt soumis à des sanctions aussi bien administratives que disciplinaires. Il faut noter que les fonds additionnels sont institués pour pallier le manque criant de ressources dont se plaignaient souvent les forces de sécurité publique et qui constituait un handicap à l’exécution de leurs cahiers de charges. Paradoxe, l’instauration de ce fonds a déchaîné des appétits malsains. Le tout premier contrôle effectué il y a quelques mois, a révélé de nombreuses irrégularités dans la gestion desdites ressources. Certains agents comptables ont même écopé des arrêts de rigueur. Aujourd’hui, la nouvelle moisson prouve à suffisance que la corruption, la gabegie sont des maux qui ont la peau dure sous nos cieux. Mais en face, depuis l’avènement du régime du Nouveau départ, la détermination à enrayer le mal est aussi de la même taille. Le Gl Hounnonkpè s’est armé pour la cause. Aucune compromission ne sera de mise. Il a déjà rendu publique la liste des personnes concernées par ces actes de dilapidation des ressources publiques. Le Directeur général de la Police Républicaine met un point d’honneur sur l’éthique et la morale, et appelle à une gestion rationnelle des fonds additionnels pour le bon fonctionnement des unités et par ricochet pour une meilleure sécurisation des personnes et des biens. A l’en croire, tout manquement à ce devoir républicain, donnera lieu à des mesures coercitives. Les agents sont prévenus. Autre temps, autres mœurs.

27-02-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Sauver Cotonou du drame d’Abidjan
22-06-2018, Isac A. YAÏ
La ville est plongée dans le deuil. Abidjan, la belle, pleure ses morts. Cette cité cosmopolite a troqué son charme contre les affres des pluies (...) Lire  

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2580

Affaire Cnss-Bibe : Le procès de Mètognon reporté au 27 juin (...)
20-06-2018, La rédaction
Le syndicaliste Laurent Mètognon et ses coaccusés retournent pour quelques jours encore en prison. C’est la (...)  

Autorité nationale de lutte contre la corruption : Les journées (...)
20-06-2018, La rédaction
Le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), Jean Baptiste Elias a tenu une rencontre (...)  

Leadership et engagement : Le Nimd offre une plate-forme de (...)
20-06-2018, La rédaction
Permettre aux jeunes d’acquérir les stratégies adéquates pour, d’une part, bénéficier de la confiance de leurs (...)  

Assainissement du secteur de la microfinance : Toboula se prépare (...)
20-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Nul n’a le droit d’exercer une activité de microfinance sans disposer d’un agrément. C’est un principe auquel le Préfet (...)