Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mise en œuvre de la nouvelle carte sécuritaire : Les commissariats d’arrondissements interdits de recevoir des plaintes

JPEG - 264.3 ko

Ils sont nombreux, ces citoyens qui continuent de se référer aux commissariats d’arrondissements des communes sous tutelle de la gendarmerie pour déposer leurs plaintes. Et bien évidemment, ils y essuient une fin de non-recevoir. En effet, depuis le 2 janvier 2017, la nouvelle carte sécuritaire, telle annoncée par le gouvernement du nouveau départ, est opérationnelle sur l’ensemble du territoire national. Ainsi, les policiers sont devenus les seuls maîtres dans les villes à statut particulier et les chefs-lieux de départements, et les gendarmes ont pris le contrôle des communes ordinaires conformément aux dispositions du décret 2000 portant délimitation des zones de compétences de la police et de la gendarmerie. Mais, un tour à Abomey-Calavi, une commune placée sous le contrôle de la gendarmerie, et force est de constater que de nombreux citoyens peinent à s’adapter à la nouvelle donne car, en attendant le redéploiement des agents, les commissariats d’arrondissements de Godomey-Togoudo, de Gbodjè, d’Akassato… n’ont pas encore fermé. Sauf que cette présence provisoire n’est pas à confondre avec leur fonctionnement traditionnel, c’est-à-dire exécuter leurs attributions antérieures à la décision de la mise en œuvre de la nouvelle carte sécuritaire. C’est pourquoi, les citoyens qui continuent de se référer aux commissariats d’arrondissement sont purement et simplement orientés vers le commissariat central d’Abomey-Calavi ou la gendarmerie la plus proche. C’est donc clair que les commissariats centraux ou d’arrondissements installés en violation des dispositions du décret 2000 seront bientôt fermés. Ce n’est qu’une question de temps.

9-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Grand test diplomatique pour Talon et quatre de ses pairs de la sous-région ! Avec les présidents Roch-Marc Christian Kaboré, Nana Akufo-Addo, (...) Lire  

Editorial : La cité ministérielle : à quelles (...)
16-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA (...)
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
En toute sincérité : Infidélité dans le couple : (...)
13-10-2017, La rédaction
En vérité : L’Uac au défi de la modernité (...)
12-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Grève à la justice : Attaquer le mal à la racine :
16-10-2017, Naguib ALAGBE
On se croyait sortis de l’auberge avec cette hibernation en cours de l’Union nationale des magistrats du Bénin (...)  

Lutte contre l’insécurité : La police neutralise deux malfrats à (...)
16-10-2017, La rédaction
Plus de répit pour les malfrats, aussi bien à Cotonou qu’à l’intérieur du pays. La lutte contre l’insécurité engagée par (...)  

Le ministère de l’Enseignement Supérieur dévoile les critères de (...)
16-10-2017, La rédaction
Les bacheliers de l’année 2017 et ceux de 2016 qui n’avaient pas fait l’objet d’un classement sont informés que les (...)  

Travaux de construction de la route Parakou-Wêwê : Ebomaf rassure (...)
12-10-2017, Alassane AROUNA
Les populations de Tourou dans le 1er arrondissement de la commune de Parakou étaient dans les rues le mardi 10 (...)