Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Occupation illégale des domaines publics : Le déguerpissement démarre 2 janvier

JPEG - 114.6 ko

Le gouvernement du Nouveau départ n’entend pas verser dans du compromis face à l’anarchie. Annoncé en conseil des ministres depuis six (6) mois, le délai de grâce accordé aux occupants des domaines publics expire dans 24 h, soit le 31 décembre 2016. Et pour faire respecter l’autorité de l’Etat, le ministre du cadre de vie, José Tonato en collaboration avec les autorités municipales, prépare activement l’opération de déguerpissement. Une série de rencontres et d’échanges a déjà porté sur la question, et le mercredi dernier, l’autorité ministérielle s’est déplacée vers la mairie pour les derniers réglages. C’est dire que les indélicats subiront la rigueur de la loi. Mais sur le terrain, le constat est encore ahurissant. En dehors de quelques-uns qui se conforment déjà à la décision du conseil des ministres, la plupart sont incrédules. Ils défient l’autorité de l’Etat. Une chose est sûre, du côté du pouvoir, c’est la sérénité. Avec l’aide des agents de sécurité, la mairie et le ministère s’arment pour une opération choc dès le 2 janvier prochain. En effet, après les tergiversations, l’autorité municipale et le pouvoir central ont fini par s’entendre pour un même défi : l’assainissement de la ville vitrine du Bénin. La question du dédommagement ou d’accompagnement n’est plus à l’ordre du jour. Les occupants illégaux des domaines publics doivent libérer l’espace au plus tard le 31 décembre de l’année en cours, au risque de se voir déguerpir le 2 janvier 2017.

30-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)