Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Opération coup de poing de la gendarmerie nationale : Des ghettos détruits, plusieurs prostituées arrêtées

JPEG - 264.6 ko

Sale temps pour les délinquants et autres prostituées de la commune d’Abomey-Calavi. Alors qu’ils ne s’y attendaient pas, ils ont reçu hier la visite des éléments de la gendarmerie nationale décidés à nettoyer les gîtes de la criminalité. Au cours de cette opération coup de poing menée à Cocotomey, Cococodji, Atrokpocodji, et Godomey, plusieurs ghettos ont été détruits. De nombreuses personnes sont ainsi tombées dans les mailles des forces de l’ordre à la grande satisfaction des populations, confrontées ces derniers jours à un retour de la délinquance. Cependant, ce qui aura retenu le plus l’attention, c’est la guerre déclenchée à l’occasion contre les belles de nuit. Plusieurs maisons de tolérance ont été détruites dans ces localités qui constituent en réalité le deuxième secteur le plus peuplé de filles de joie, après Jonquet à Cotonou. Tout comme les délinquants, de nombreuses putes ont été interpellées et ont vu leurs refuges détruits. Ce qui n’a pas été du goût des jeunes de ces localités, témoins des interventions des forces de l’ordre. Très remontés, ils en veulent au Directeur général de la gendarmerie nationale, qui perturberait, ont-ils estimé, l’épanouissement de ces femmes qui exercent le plus vieux métier du monde. Pour ces derniers, la mise en œuvre de l’opération de libération des espaces publics, la lutte contre l’essence de contrebande et la vente des faux médicaments ont engendré de nombreux problèmes sociaux. De nombreuses femmes ont été contraintes d’abandonner leurs activités génératrices de revenus. Alors, selon ces jeunes, il n’est pas question de suspendre également la pratique de la prostitution. « Les femmes doivent-elles aller voler pour survivre ? », ont-ils lancé. Dans tous les cas, les forces de l’ordre sont déterminées à poursuivre l’assainissement. Il ne serait pas étonnant que d’autres localités reçoivent la visite des gendarmes et des policiers les prochains jours.
Richard AKOTCHAYE (Coll.)

13-03-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Plus de bruit, pas de résistance. Mieux, à Glo-Djigbé, les chèques d’indemnisation des propriétaires terriens situés, dans l’emprise du prochain (...) Lire  

Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Infidèle sans conscience (...)
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)  

Rebondissement dans le dossier faux médicaments : Mandat de dépôt (...)
21-02-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le procès dédié au flagrant délit de trafic de faux médicaments dont le principal mis en cause est l’honorable Atao (...)