Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Ordre national des pharmaciens du Bénin : Exit le bicéphalisme !

JPEG - 37.5 ko

Recours et procès devant la Cour suprême improductifs ! Sur toute la ligne, dans le bras de fer qui a opposé deux camps dans la crise au sein de l’Ordre national des pharmaciens du Bénin (Onpb), le camp Moutiatou Tidjani Toukourou a, de façon implacable, tout perdu au profit de Henri Charles Aïnadou. Les différents arrêts du 19 janvier 2017 de la Cour suprême relatifs à l’affaire Adébo Falilou contre le Ministère de la santé et l’Onpb toujours contre le Ministère de la santé sont évocateurs.
Et si, après tant de recours, notamment pour excès de pouvoir des arrêtés N°0689/Ms/Dc/Sgm/Ctj/Dpmed/Da/Sa du 9 décembre 2014 portant modalités d’organisation des élections relatives au renouvellement des conseils centraux et du Conseil national de l’ordre des pharmaciens du Bénin et même la Décision Dcc 15-028 du 19 février 2015 où, a été jugée irrecevable, l’exception d’inconstitutionnalité évoquée par Me Issiaka Moustapha conseil de Moutiatou Tidjani Toukourou, les lignes n’ont pas bougé, il faut, à présent, se demander que faut-il d’autre au camp perdant pour fumer le calumet de la paix et passer à autre chose ?
D’ailleurs, force doit rester à la loi. Tout compte fait, il est désormais clair que l’objectif visé par le camp Moutiatou Tidjani Toukourou avec la multiplication des requêtes et recours devant la Cour suprême et la Cour constitutionnelle n’est pas atteint. Et si, entre-temps, ledit camp ne s’était pas fait sien l’adage qui dit qu’un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès, plus que jamais, l’heure a sonné de définitivement rejoindre les rangs. C’est dire, à moins d’être de mauvais perdants, que depuis janvier 2017, personne ne devrait évoquer ou faire croire à un quelconque bicéphalisme au niveau de l’Ordre national des pharmaciens du Bénin.
Dans un pays qui se respecte, on ne saurait avoir deux Ordres. Alors, qu’on le veuille ou pas dans cette bataille fratricide, la messe est dite. Espérons que la paix des braves ne sera pas du leurre et qu’après la longue crise qui a secoué leur corporation, les pharmaciens du Bénin ne nous démontreront pas qu’ils sont incapables, tout simplement, de passer à autre chose. Mieux vaut tard que jamais !

31-03-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Grand test diplomatique pour Talon et quatre de ses pairs de la sous-région ! Avec les présidents Roch-Marc Christian Kaboré, Nana Akufo-Addo, (...) Lire  

Editorial : La cité ministérielle : à quelles (...)
16-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA (...)
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
En toute sincérité : Infidélité dans le couple : (...)
13-10-2017, La rédaction
En vérité : L’Uac au défi de la modernité (...)
12-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Grève à la justice : Attaquer le mal à la racine :
16-10-2017, Naguib ALAGBE
On se croyait sortis de l’auberge avec cette hibernation en cours de l’Union nationale des magistrats du Bénin (...)  

Lutte contre l’insécurité : La police neutralise deux malfrats à (...)
16-10-2017, La rédaction
Plus de répit pour les malfrats, aussi bien à Cotonou qu’à l’intérieur du pays. La lutte contre l’insécurité engagée par (...)  

Le ministère de l’Enseignement Supérieur dévoile les critères de (...)
16-10-2017, La rédaction
Les bacheliers de l’année 2017 et ceux de 2016 qui n’avaient pas fait l’objet d’un classement sont informés que les (...)  

Travaux de construction de la route Parakou-Wêwê : Ebomaf rassure (...)
12-10-2017, Alassane AROUNA
Les populations de Tourou dans le 1er arrondissement de la commune de Parakou étaient dans les rues le mardi 10 (...)