Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Police Nationale : L’insécurité maîtrisée sous l’égide du Dgpn Idrissou Moukaïla

JPEG - 253.2 ko

C’était absurde de penser, il y a deux ans, que la traversée de la période des fêtes de fin d’année à Cotonou pouvait se faire sans le moindre crépitement de balles des malfrats. Pourtant, grâce au dynamisme du Directeur Général de la Police Nationale Idrissou Moukaïla, c’est une réalité. En un an et demi, l’ « officier onusien » a réussi à ramener aussi bien à Cotonou que dans les grandes villes du Bénin la quiétude tant recherchée. Preuve que le Président Patrice Talon ne s’est pas trompé, en mai 2016, sur le choix de Idrissou Moukaïla à un moment déterminé où l’appareil sécuritaire du Bénin avait besoin d’être revisité.
En effet, quelques semaines avant la nomination du Contrôleur général de police Idrissou Moukaïla, Cotonou avait enregistré le plus grand braquage de l’histoire du Bénin, avec la disparition de plus de 1 milliard 200 millions en plein jour. C’était sous la Direction du Dgpn Didier Atchou. Les signaux étaient au rouge. Au quotidien, les coups de feu s’enchainaient aussi bien dans la zone commerciale, dans les supermarchés que dans les rues, les vols à main armée et les cambriolages se multipliaient dans les grandes villes du Bénin.

Un professionnel hors pair
Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Idrissou Moukaïla s’est alors aussitôt mis au travail pour faire face au grand banditisme. Faisant sienne la vision du Chef de l’Etat, les réformes entreprises par le Gouvernement sont relayées et suivies au niveau des unités, où les interventions se sont multipliées pour dénicher les hors-la-loi. Les fouilles et les perquisitions sont devenues fréquentes. La grande artillerie a été sortie par la police nationale pour mettre hors état de nuire les malfrats. C’est ainsi que les villes de Cotonou, Porto-Novo, Parakou et Abomey-Calavi ont alors retrouvé leur quiétude, au point où les Cotonois ont fêté en fin d’années 2016 et 2017 sans le moindre braquage. Avec la création de la police républicaine née de la fusion de la police et de la gendarmerie nationales, puis la nomination hier du Directeur Général de cette nouvelle force, le désormais ex-Dgpn Idrissou Moukaïla est une valeur que le Président doit encore exploiter, sur de nouveaux fronts.
Richard AKOTCHAYE

5-01-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Les nouveaux chantiers de la Cour
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
L’effet de contagion est manifeste. Comme Patrice Talon à la tête de l’Etat, Joseph Djogbénou place sa présidence à la Cour constitutionnelle sous le (...) Lire  

Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les indésirables sacs plastiques
12-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les merveilles du coton
11-06-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Lutte contre l’insécurité dans l’arrondissement d’Akassato : Trois (...)
18-06-2018, Isac A. YAÏ
La Police Républicaine ne manque aucune occasion pour déjouer les plans des hors-la-loi. C’est le cas dans la nuit du (...)  

Les ‘’revenants’’ sèment la terreur à Cocotomey : Un Egoungoun (...)
14-06-2018, La rédaction
Un incident ou une dérive de plus ! Un jeune homme est passé de vie à trépas dans la nuit d’hier après avoir été (...)  

Pour trafic de produits de faune : 6 présumés trafiquants arrêtés (...)
14-06-2018, La rédaction
Le gouvernement, avec sa nouvelle stratégie de quadrillage du terrain, est décidé à mettre hors d’état de nuire les (...)  

Sécurité et service de soin en Afrique : La Cimsa 2018 prévue pour (...)
14-06-2018, Isac A. YAÏ, La rédaction
« L’apport du numérique dans l’amélioration de la performance des systèmes de santé en Afrique : quels enjeux pour la (...)