Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présentation de vœux au ministère de l’évaluation et des politiques de dénationalisation : Antonin Dossou et son personnel prennent de nouveaux engagements pour 2014

JPEG - 233.4 ko

Vendredi dernier à Magic Land de Cotonou, le personnel du ministère de l’évaluation, des politiques publiques et des programmes de dénationalisation a présenté les vœux du nouvel an au ministre Antonin Sourou Dossou. Dans une démarche participative, le personnel et le patron ont pris de nouveaux engagements pour relever les défis qui s’imposent au cours de l’année 2014. Pour le Secrétaire général du ministère, le bilan de l’année écoulée est satisfaisant malgré les difficultés. « Les résultats atteints au cours de l’année écoulée sont de 76,23 % contre 70,23% en 2012 », a déclaré Alvine Chaudanson. « Je ne peux que me réjouir des progrès accomplis. Ainsi, 2014 sera porteuse d’espérance et d’atteinte légitime des résultats à 100% », a martelé Antonin Sourou Dossou, ministre de l’évaluation, des politiques publiques et des programmes de dénationalisation. Il faut noter qu’au cours de cette cérémonie, les agents devant faire valoir leurs droits à la retraite ont été gratifiés. Un geste plein de sens que salue Dieudonné Assogba, porte-parole des récipiendaires.

Allocution du ministre Antonin S. DOSSOU,

Mesdames et Messieurs ;

Madame la Secrétaire Général,
C’est avec un réel plaisir et une grande émotion que je reçois les vœux que vous formulez pour la nouvelle année, au nom du personnel du Ministère, à mon intention et à l’endroit de ma famille. Je vous remercie pour vos paroles aimables, pleines d’engagement et d’espoir.
A mon tour, j’adresse à chacune et à chacun de vous, mes vœux sincères d’une bonne et heureuse année 2014, dans la sauvegarde des acquis qui sont les nôtres, et auxquels ont fortement contribué ceux de nos collègues admis à faire valoir effectivement leur droit à la retraite.
L’année 2013 s’en est allée avec ses bonnes et mauvaises fortunes. Je souhaite que 2014 soit porteuse d’espérance pour tous, au plan individuel mais surtout au regard des attentes légitimes de nos populations, notamment la prospérité dans la démocratie, la liberté et la justice. Tout cela ne peut être conquis que par la vertu et le travail, le travail acharné pour la production.
La présente cérémonie est marquée cette année par deux faits majeurs : l’institution d’un nouveau ministère en lieu et place de la Primature et le départ d’une dizaine de nos collègues, admis à faire valoir effectivement leur droit à la retraite. Chacun ici doit prendre la juste mesure du double événement que nous vivons.

Chers amis admis à la retraite,
Vous mettez un terme à plusieurs décennies d’activité professionnelle. J’ai eu l’avantage de côtoyer nombre d’entre vous depuis plusieurs années. Je puis vous dire que j’apprécie particulièrement les moments conviviaux et fraternels que nous avons partagés dans un véritable esprit de famille.
Nous avons fait équipe pendant ces longues années, dans la foi en la République, unis dans nos diversités enrichissantes et portés par une même ambition - celle de contribuer de façon significative au développement de notre commune patrie.
Des liens très forts ont été ainsi créés que nous nous devons continuer à entretenir. Même si à notre joie de découvrir les jours nouveaux de 2014 se mêle un pincement au cœur, il faut accepter qu’il vient toujours un moment dans la vie où une page se tourne.
Mais ce n’est évidemment pas la fin de la fraternité et de la solidarité. Ce n’est juste qu’un au revoir, car ma conviction est que d’autres occurrences nous réuniront. Je voudrais vous dire simplement merci, merci pour la République.

Chers collaboratrices et collaborateurs,
Après la présentation par la Secrétaire Générale du bilan de l’année écoulée, je ne peux que me réjouir des progrès accomplis car les résultats obtenus prouvent à souhait, malgré les difficultés de parcours, que nous avons réalisé ensemble de bonnes prouesses.
Je voudrais associer chacun de vous à ce succès et vous féliciter, quelle que soit la place que vous avez occupée dans la chaîne.
Mais comme le dit le poète français Paul ELUARD, « le passé est un œuf cassé ; l’avenir est un œuf couvé ». Il importe donc de se projeter dans l’avenir, de le préparer de façon ordonnée et méthodique afin de garantir des résultats encore meilleurs.
L’évaluation des politiques publiques et la conduite des programmes de dénationalisation visent essentiellement l’efficacité de l’action publique, pour le mieux-être des populations. Elles imposent donc à notre Ministère plusieurs défis à relever en 2014, défis judicieusement rappelés par la Secrétaire Générale du Ministère. Leur prise en charge nécessite, de la part de chacun de vous, une éthique républicaine et une conscience professionnelle à toute épreuve.
C’est pourquoi, je vous exhorte à faire preuve d’imagination et de rigueur pour lever avec méthode et efficacité les contraintes de parcours en 2014. Nous ne devons pas nous laisser submerger par les difficultés évoquées.
Je voudrais à cet égard nous lancer un nouveau défi pour 2014 : celui d’atteindre un taux d’exécution du Plan de Travail Annuel 2014 de 100%, au plus tard à fin septembre.
C’est un objectif élevé certes mais réaliste. Nous devons y croire et mobiliser nos efforts pour l’atteindre. Nous en avons la capacité. En effet, nous sommes en effectif relativement réduit mais vous êtes travailleurs, dynamiques et disponibles. Il vous faudra faire preuve encore plus de solidarité et d’entraide, les plus forts aidant les autres à s’élever et à tenir le rythme.
Je voudrais insister par ailleurs sur l’esprit d’équipe : nous constituons une équipe et non un groupe ; il ne saurait donc avoir de compétition en notre sein, chacun contribuant à la performance du Ministère selon ses capacités, du planton au Directeur, en passant par les cadres.
Je me permets, à cet égard, de partager avec vous quelques versets de la première lettre de l’apôtre Paul au Corinthiens : « Maintenant donc, il y a plusieurs membres et un seul corps. L’œil ne peut pas dire à la main : je n’ai pas besoin de toi ; ni la tête dire aux pieds : je n’ai pas besoin de vous » (chapitre 12, versets 20 et 21). « Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui ; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui » (verset 26).

Chers collaboratrices et collaborateurs,
Au-delà des performances individuelles, pour relever ce nouveau défi en 2014, chaque structure du Ministère doit jouer pleinement son rôle. La Direction générale de l’évaluation et la Direction générale des réformes structurelles sont certes la vitrine du Ministère mais je voudrais particulièrement insister sur l’importance des directions centrales, véritables structures de support.
Je félicite d’ores et déjà les Directeurs centraux et leurs collaborateurs pour leur engagement et leur sens du service. Ils doivent continuer à considérer les autres structures du Ministère comme des clientes internes, car de leur efficacité dépend la performance globale du Ministère.
Ainsi, la DRFM doit redoubler d’efforts cette année pour faciliter la consommation optimale des crédits alloués aux structures. La DPP ne doit pas hésiter à tirer la sonnette d’alarme bien avant les revues trimestrielles, dès qu’un biais est constaté dans la trajectoire. La DRH doit suivre encore plus efficacement les carrières des agents pour les libérer de ce souci et dégager leur esprit pour le travail effectif. Je rappelle par ailleurs que j’ai demandé déjà, il y a quelques semaines, de réfléchir à la mise en place d’une salle de sport au sein du Ministère, car l’esprit est plus vif dans un corps sain.

Chers collaboratrices et collaborateurs,
Vous connaissez maintenant notre devise par cœur : « Bien faire ou ne rien faire. Mais comme on ne peut ne rien faire, on ne peut alors que bien faire ». Nous avons donc l’obligation de toujours bien faire pour mériter d’être une administration publique de développement, au service de la prospérité de notre pays, de l’intérêt général et de l’entreprise.
Je voudrais dire aux plus jeunes qu’il faut prendre le pari du moyen terme et ne pas rechercher la reconnaissance immédiate à tout prix. A ce titre, la vertu et les valeurs sont déterminantes pour une carrière gratifiante et épanouissante.
C’est sur cette exhortation et avec la foi dans le développement et le rayonnement de notre pays que je renouvelle à chacune et chacun de vous, ainsi qu’à vos familles respectives, mes sincères vœux de bonne et heureuse année 2014, dans la santé et la paix du cœur.
Je vous remercie.

20-01-2014, Ambroise ZINSOU


CHRONIQUES

En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Elle est en passe de mériter ce qualificatif. Baptisée pompeusement sous le vocable de « Venise de l’Afrique », la cité lacustre de Ganvié est restée (...) Lire  

Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Drame, larmes et après ?
18-02-2019, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2880

Papa pour la première fois : Merveilleuse histoire de vie après (...)
19-02-2019, La rédaction
L’une des meilleures expériences que peut faire un homme sur terre, est de devenir père. Une responsabilité pas des (...)  

Moutawakil Boukari Malick au sujet du site d’accueil des pèlerins : (...)
19-02-2019, La rédaction
Le Gouvernement met les bouchées doubles pour offrir de meilleures conditions aux pèlerins au Hadj. Le conseil des (...)  

Comè / Lutte contre la criminalité faunique : 2 présumés trafiquants (...)
18-02-2019, La rédaction
Le gouvernement du Bénin fait de la lutte contre la criminalité faunique son cheval de bataille pour la protection (...)  

Naufrage d’une barque sur le fleuve Niger : L’Anpc vole au secours (...)
18-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Du soutien, les rescapés du naufrage survenu, il y a quelques jours, sur le fleuve Niger à Karimama en ont reçu de la (...)