Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Réforme au niveau des Etablissements privés d’enseignement supérieur : Les examens nationaux de Licence fixés en août 2017

JPEG - 380.3 ko

« C’est seulement lorsque l’Etat n’organise pas d’examen national que le mécanisme de reconnaissance des diplômes délivrés par les EPES à savoir la Co-signature entre en vigueur. Le titre du Décret 2010-297 est clair à ce propos… », a déclaré hier, le ministre de l’enseignement supérieur, Marie Odile Attanasso, à propos de la polémique qui s’enfle sur la réforme relative à l’organisation d’un examen national pour sanctionner le niveau Licence dans les Etablissements privés d’enseignement supérieur (Epes). A en croire la ministre, la co-signature telle qu’elle est conçue et pratiquée, crée une énorme injustice aux parents et apprenants qui, parfois bien qu’étant de bonne foi, n’ont toujours pas l’information juste pour choisir le bon établissement. Elle en veut pour preuve, le fait que sur plus de 146 Epes autorisés pour la licence et le Master, seulement 52 bénéficient de la co-signature de diplôme, dans quelques filières. Et donc pour obliger les promoteurs d’Epes ‘’indélicats’’ à se mettre au pas, notamment en ce qui concerne l’agrément et l’homologation, le gouvernement a décidé de l’organisation sur une période transitoire de trois ans des examens nationaux pour la délivrance de la Licence. « Les examens nationaux ne sont donc ni contraires aux textes en vigueur, ni au système Lmd, ni incompatibles avec l’appartenance du Bénin au Cames ; encore moins discriminatoires. Ils se feront dans une période transitoire de trois ans au cours de laquelle. Les Epes doivent donc se mettre en règle vis-à-vis des textes. Et c’est tout ce que le Gouvernement de la République leur demande », insiste Marie Odile Attanasso.

16-05-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Jadis, au bon vieux temps avec Jérôme Sacca Kina, était le Fard-Alafia. Un Fard lumineux qui dardait ses rayons politiques sur toute la partie (...) Lire  

Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat (...)
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Production nationale record sans augmenter les emblavures : La (...)
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
De bonnes nouvelles en perspective pour la campagne cotonnière 2017-2018. Pour booster la production nationale sans (...)  

Polygamie au Bénin : Les raisons d’un mal profondément ancré dans (...)
25-09-2017, La rédaction
Acceptée par l’islam et autorisée par la tradition béninoise, la polygamie constitue une solution dans certains foyers (...)  

Les disciples de St Mathieu à l’ère des réformes : La douane explose (...)
25-09-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Longtemps accablée par des faits de corruption, avec des recettes souvent en deçà des prévisions budgétaires dans un (...)  

Décès dans les rangs des fidèles de l’église de Banamè : Parfaite et (...)
22-09-2017, Karim O. ANONRIN
Le chef de l’église dite Banamè alias Parfaite et son bras droit Mathias Vigan plus connu sous le nom du pape (...)