Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Reformes dans l’enseignement secondaire : L’évaluation des enseignants, y compris les vacataires pour bientôt

JPEG - 57.8 ko

Tous les enseignants du secondaire, notamment les vacataires seront évalués les 21 et 22 décembre prochains et entretenus du 7 janvier au 5 février 2019. Tels sont les propos du ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo, à la faveur d’une conférence de presse hier au siège de l’institution. Selon le ministre, cette mesure, loin de susciter des inquiétudes, entre dans le cadre du diagnostic dans le secteur de l’enseignement secondaire et vise à évaluer les compétences pédagogiques des enseignants, Agents permanents de l’Etat, Agents contractuels de l’Etat et vacataires. « Les enseignants seront soumis aux épreuves de culture générale et de spécialité… A l’issue de cette évaluation, il n’y aura ni délibération, ni résultats. Ce n’est pas un concours. Les résultats obtenus vont nous permettre de confirmer nos propres hypothèses. Par la suite, nous allons renforcer les capacités là où le niveau est en baisse…. », a-t-il dit. A l’en croire, les effets attendus concernent surtout l’amélioration de la qualité et de l’équité dans le système éducatif pour qu’on puisse finir définitivement avec la formation au rabais. « Cela permettra d’améliorer l’accès à l’éducation pour que nous puissions finir avec les classes volantes ».
A cela s’ajoute le diagnostic physique qui s’étend du 7 décembre 2018 au 26 janvier 2019. Selon le ministre Mahougnon Kakpo, il s’agira d’identifier l’effectif réel des apprenants, d’évaluer la gouvernance administrative et pédagogique. « Nous constatons que les infrastructures pouvant abriter les cours sont quasiment inexistantes, insuffisantes ou sont constituées de matériaux précaires. Parfois, on assiste à l’effondrement de la dalle, les murs s’écroulent…Dans certains établissements, il n’y a ni de laboratoires, ni bibliothèques, ni latrines encore moins d’infirmerie. Tout cela participe à la mauvaise qualité des rendements scolaires… », a-t-il dit.

6-12-2018, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

Editorial : Une référence malgré tout !
15-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
Toujours la démocratie et plus de démocratie. A tue-tête, les gouvernés de par le monde le réclament. Evidemment, qui dit démocratie dit le pouvoir du (...) Lire  

En vérité : De la parole à l’acte !
15-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’évaluation en question
15-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Riz japonais…Enième couplet (...)
15-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’année du social
8-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour carte Lépi !
8-01-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Mandat 2019 : La Jci Sèmè Podji Pilier lance ses activités
15-01-2019, Isac A. YAÏ
La jeune chambre International (Jci) Sèmè Podji Pilier a procédé hier dans les locaux de la Faculté des sciences de la (...)  

Pour plus d’efficacité à la police : Mohamed Saké nommé Directeur de (...)
11-01-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Le Contrôleur général de police, Mohamed Saké est le nouveau Directeur de la sécurité publique. Il a été promu par le (...)  

Incendie cyclique à la Haie vive : Hasard ou pyromanie
7-01-2019, Naguib ALAGBE
28 décembre, aux environs de 4h30, ça a brûlé à nouveau à Cadjehoun. Cette fois ci, ce fut "le times", un autre (...)  

Supposé licenciement abusif : Le démenti de la Baic
7-01-2019, La rédaction
La Banque africaine pour le commerce et l’industrie (Baic) s’indigne de la campagne d’intoxication entretenue sur la (...)