Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Sonapra : La vérité des chiffres

JPEG - 83.2 ko

La polémique nauséabonde entretenue à dessein autour de la décision prise par le gouvernement de liquider la Société nationale pour la promotion agricole (Sonapra) cache mal la mauvaise gouvernance qui a prévalu à la tête de cette structure étatique au cours de ces dernières années. Outre le népotisme qui l’enlisait, voici quelques chiffres qui en disent long sur le gouffre financier dans lequel végétait la Sonapra au 31 Décembre 2015. Près de 34 milliards de perte cumulée, une trésorerie passive de 32 milliards, des dettes fiscales de l’ordre de 35 milliards de Fcfa et des capitaux propres négatifs de près de 8 milliards. Soit un total cumulé de dette, de passif, de perte, d’un montant de 109 milliards de Fcfa, pendant que les différents directeurs qui ont dirigé cette structure se sont servis à la louche dans les caisses. Ainsi, au lieu de générer de la richesse et de la valeur ajoutée pour l’État, la Sonapra est devenue une source de perte de ressources, d’endettement et donc, une charge sur le budget national. Quel gouvernant responsable peut rester insensible devant une gestion aussi calamiteuse des ressources publiques ? En tout cas, pas le président Patrice Talon. Entre réformer, c’est-à-dire liquider, et laisser mourir la Sonapra, le chef de l’Etat a opéré le choix de la raison. Et, il est de bonne guerre de s’inquiéter du sort du personnel de cette société, du fait de la liquidation, mais le président Patrice Talon en bon père de famille saura faire ce qu’il faut. Une gouvernance au service de l’intérêt général, c’est le combat du régime du Nouveau départ. Peuple béninois, ton intérêt est où ?

12-06-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Des milliers de poissons morts empoisonnés. Des risques énormes pour l’écosystème et une activité principale paralysée. A Athiémé, sur le lac Toho, (...) Lire  

Editorial : Une lueur d’espoir pour les (...)
23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les paradigmes de l’espérance (...)
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2520

Dégel de la fronde sociale : Grande prière de la Fondation (...)
23-05-2018, Patrice SOKEGBE
Merci à Allah ! Les fidèles musulmans de la fondation Malèhossou ont exprimé leur reconnaissance à Dieu tout puissant (...)  

Ministère du commerce et de l’industrie : L’Uemoa et le Mci pour la (...)
23-05-2018, Isac A. YAÏ
L’hôtel Azalaï abrite depuis hier, un séminaire national d’information et de sensibilisation sur la législation (...)  

Aménagement du territoire : José Didier Tonato lance l’élaboration (...)
23-05-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Encore 6 mois, et le pôle sud regroupant les communes de l’Atlantique, du Littoral ajoutées à Sèmè-Podji disposera de (...)  

Affaire de 513 kg d’écailles de pangolins saisis à l’aéroport de (...)
18-05-2018, La rédaction
Le tribunal de première instance de Cotonou a rendu son verdict dans l’affaire de 513 kg de pangolins interceptés en (...)