Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Etienne Kossi à propos du sport béninois « …Le football béninois traverse depuis 2010 une situation qui n’honore pas … »

Ancien ministre des sports, Etienne Kossi jette un regard sur le sport béninois en général et le football en particulier. Pour l’ancien ministre, au-delà des efforts que font les autres disciplines sportives qui doivent être encouragées, le sport a besoin d’une attention particulière.

JPEG - 66.1 ko

Quel regard portez-vous aujourd’hui sur le sport béninois ?
Le sport béninois est en train de vivre des moments difficiles qui s’annonçaient déjà avant notre départ. Ce que je vois, il va falloir que nous introduisions dans la gestion de notre sport, deux éléments fondamentaux. Il faut dans un premier temps financer le sport parce que les jeunes et les populations de manière générale, se sentent concernés et impliqués dans le sport. Alors, il faut financer tous les sports. Deuxième élément, il faut mieux appliquer la gestion axée sur les résultats parce que si nous n’avons de résultats avec une équipe ou bien avec une discipline, il faut pouvoir passer à d’autres, ou de moins, encourager les autres sur la base des résultats. Je pense que cela nous a beaucoup manqué parce qu’il y a beaucoup qui veulent s’essayer, il y a beaucoup qui veulent donner de résultats, mais nous pensons qu’ils ont des difficultés à se faire valoir.

Est-ce à dire que l’Etat doit prendre en charge tout le sport ?
C’est vrai que l’Etat seul ne peut pas tout financer, d’ailleurs, ça ne donnera pas les résultats attendus. Il va falloir créer le cadre afin d’amener les privés à s’intéresser au sport. Nous avons des acteurs du secteur privé, des Opérateurs qui s’intéressaient déjà au sport et voulaient mieux mettre en place un mécanisme qui pourra permettre son développement. Je crois que c’est ce qu’il faut encourager et attendre de l’Etat que le cadre soit créé et la réglementation soit mise en place pour que l’environnement soit favorable à l’épanouissement du sport dans notre pays. Le Bénin est en train de traverser depuis 2010, une situation qui n’honore pas, même les individus qui sont les acteurs, cela n’honore pas. Je crois que le pouvoir en place est quand même préoccupé par les résultats et il serait intéressant que cette fois-ci, nous disons à chacun, faites tout pour avoir les résultats. Le problème du sport est à l’interne. On a l’habitude de dire que c’est le football, le sport roi. Et lorsque le roi se porte mal, c’est dire qu’on a l’impression que ça ne va pas. Mais on doit aussi encourager les autres sports et là cela va amener le sport roi à mieux se porter. On ne doit trop se focaliser sur le sport roi et prétendre que tout le reste ne bouge pas. Il faut donner les moyens aux autres disciplines et créer la concurrence. Aujourd’hui, les dernières nouvelles font état de ce que la Coupe du monde va se jouer désormais avec 48 nations 2026. Ceci va introduire plus de concurrence. Et cela demande à ce que si le football veut être le sport roi, il faudrait que les gens fassent jouer la concurrence.

18-01-2017, Ambroise ZINSOU


CHRONIQUES

En vérité : La grande attente des travailleurs
19-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Elles sont dans l’attente des élections professionnelles. Les centrales et confédérations syndicales rongent leur frein. Depuis 8 ans, plus rien n’a (...) Lire  

Editorial : Alcootest, attention double (...)
19-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Plaidoyer pour la fête des paysans
18-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Ils nous font regretter Mandela (...)
18-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un visionnaire pour foot malade (...)
17-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tournant décisif !
16-07-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La galère du football béninois
17-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Temps additionnel : Héroïques Bleus
11-07-2018, Ambroise ZINSOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | 270

Rayonnement du Football béninois à l’international : Comme la (...)
17-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
La discipline, l’organisation, la vision et la détermination. Avec ces qualités, il est possible de soulever des (...)  

Promotion des activités sportives : La construction de 21 stades (...)
5-07-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le cabinet d’architecture « Artech » a désormais carte blanche pour procéder à la mise en œuvre du projet de construction (...)  

Entretien avec Océane Ganiéro, Karatéka : « Sur le Tatami, je suis (...)
20-06-2018, Isac A. YAÏ
« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». 5 fois championne ouest africaine et championne (...)  

Signature d’accord de représentation : Océane Ganiéro, ambassadrice (...)
22-05-2018, Isac A. YAÏ
La marque Yamaha a désormais une ambassadrice. Elle a pour nom Océance Ganiéro. Cette jeune et talentueuse athlète (...)