Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Retrait de l’agrément à la Fbf par le Mjsl : Le Bénin ne reconnaît plus le football !!!

Le Conseil des ministres dans son Communiqué du vendredi dernier, a annoncé le retrait de l’agrément à la Fédération béninoise de football (Fbf). Une décision dont les implications vont édifier le peuple béninois les jours à venir.

JPEG - 78.4 ko
Augustin Ahouanvoébla, président de la Fbf

L’Etat béninois ne reconnaît plus le football sur son territoire. C’est ce qu’il faut retenir de la décision du dernier Conseil des ministres qui retire l’agrément à la Fédération béninoise de football. Cette décision de l’Etat vient mettre fin à toute activité formelle de football dans le pays. En effet, cette décision du Conseil des ministres, n’est que le reflet de la situation peu encourageante dans laquelle végète le football béninois depuis quelques années. Ainsi, le bureau exécutif de la Fbf conduit par Augustin Ahouanvoébla sera bientôt en cessation d’activités.

Les probables implications
Une fois l’agrément retiré à la Fébéfoot, les activités cessent de fait. A cet effet, plusieurs éventualités peuvent se présenter. D’abord, la première implication, c‘est une probable suspension du Bénin par la Fédération internationale de football association (Fifa). Dans ce cas, une nouvelle crise pourrait naître lorsqu’on sait que le bureau exécutif de la Fbf n’est pas encore en fin de mandat. Ensuite, la décision met provisoirement fin aux participations des équipes nationales aux prochaines campagnes de qualification pour les phases finales des compétitions continentales et internationales. Donc, plus de compétitions ni à l’interne, ni à l’externe. Après, l’Etat pourrait penser à la mise en place d’une Commission de normalisation. Ainsi, les textes qui régissent actuellement la Fbf pourraient être toilettés pour une sortie de crise. Ce qui pourrait conduire à une nouvelle élection une fois la période de normalisation passée. Enfin, l’Etat pourra décider d’un retour à la normale et réinscrire les équipes dans les compétitions statutaires de la Caf et de la Fifa.

Il faut arrêter un jour
Cette décision du Conseil des ministres, si elle pourrait arranger les choses au niveau du football béninois est salutaire puisqu’il faut mettre fin au désordre un jour. Depuis plusieurs années, la gestion du football dans le pays laisse à désirer. Ce n’est pas possible que l’Etat injecte des milliards dans une discipline qui n’apporte rien au peuple. Il est vrai que le Bénin a participé à trois Can, mais cela ne suffit pas. Le football béninois a connu beaucoup de difficultés ces derniers temps et il fallait tout arrêter si cela est nécessaire. L’Etat vient de tracer la voie. Il va falloir bien gérer cette situation si tant est qu’elle est thérapeutique pour guérir un sport agonisant qui a touché le fond. Que les gens laissent donc de côté leurs intérêts personnels pour sortir le football de l’abîme. Aux dernières nouvelles, le siège de la Fédération est prise d’assaut par des gendarmes bien armés.

COMMUNIQUE DE PRESSE
Chers Membres de la Grande Famille du football du Bénin,
Nous avons appris comme vous par un communiqué du conseil des
ministres en date du 27 Mars 2015 du retrait d’agrément à la
Fédération Béninoise de Football.
Vous êtes nombreux à appeler pour exprimer votre déception, votre
frustration et votre désapprobation de cette décision du Conseil des
Ministres.
En attendant que le Comité Exécutif de la FBF se réunisse pour étudier
et apprécier la teneur de cette décision qui arrive en ce moment où
depuis quelques mois déjà, la tendance est à la normalisation des
activités du football et la mise en œuvre des réformes engagées depuis
2013, je voudrais inviter les uns et autres au calme et à la sérénité.
Vive le football béninois
Vive le Bénin
Fait à Porto-Novo le 28 mars 2015

Le Président
He Augustin AHOUANVOEBLA

30-03-2015, Ambroise ZINSOU


CHRONIQUES

Editorial : Et si c’était pareil en politique ?
25-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
Une équipe héroïque, une victoire à l’arrachée et l’euphorie pour un Bénin qui gagne. Depuis hier et le coup de sifflet final, le sourire de la Can (...) Lire  

En vérité : Objectif quart de finale
25-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une 4ème Can pour les Ecureuils
21-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les bus de la mort
20-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Défilé au chevet du Bénin !
20-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Prisonniers exigeants !
19-03-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Verdict Ecureuils Cadets gate : Quentin, Vicentia et Ekoué (...)
31-10-2018, Ambroise ZINSOU, Isac A. YAÏ
Verdict Ecureuils Cadets gate : Quentin, Vicentia et Ekoué (...)
31-10-2018, Ambroise ZINSOU, Isac A. YAÏ
En vérité : La galère du football béninois
17-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Temps additionnel : Héroïques Bleus
11-07-2018, Ambroise ZINSOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 300

Can Egypte 2019 : Talon salue l’exploit des Ecureuils et leur (...)
25-03-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Pas sans le Bénin. La Coupe d’Afrique des Nations édition 2019 qui se jouera en Egypte en juin prochain comptera parmi (...)  

Victoire des Ecureuils sur les Eperviers du Togo : Retour (...)
25-03-2019, Ambroise ZINSOU
Un match nul suffisait aux Ecureuils au Bénin pour savourer les délices de la Can 9 ans après. Au finish, les (...)  

Michel Dussuyer, coach des Ecureuils du Bénin : “La clé du match, (...)
15-03-2019, Ambroise ZINSOU
Face à la presse jeudi dernier pour expliquer le choix des joueurs retenus pour l’ultime rencontre Bénin-Togo comptant (...)  

Historique visite du président de la Fifa au Bénin : Gianni (...)
11-01-2019, Ambroise ZINSOU
Hier jeudi 10 janvier 2019, en marge de la célébration de la fête des religions endogènes, le Bénin a vécu un évènement (...)