Criet : Sévérin Adjovi condamné à 7 ans de prison

Isac A. YAÏ 1er juillet 2020

7 ans de prison. C’est la sentence retenue contre Sévérin Adjovi, ancien maire de la commune de Ouidah. Accusé de fraudes fiscales, de blanchiment de capitaux et d’escroquerie dans le dossier Etisalat et Télécel Bénin, Sévérin Adjovi est sommé de payer à ses deux sociétés respectivement 500 millions FCfa et 200 millions F Cfa à titre de dommages-intérêts. Il devra payer également à la direction générale des Impôts constituée en partie civile, la somme de 675 912 566 FCfa pour toutes causes de préjudices confondus.
Il est reproché à Sévérin Adjovi, d’avoir porté préjudice aux sociétés Etisalat, Télécel Bénin et à l’État béninois représenté par la Direction générale des impôts. Cette décision a été prise par la Cour de Répression des infractions Economiques et du Terrorisme (CREIT) en sa session du mardi 30 juin 2020.





Dans la même rubrique