En toute sincérit : Amour de Saint Valentin

La rédaction 14 février 2020

Nous sommes le 14 Février, les amoureux sont en fête. C’est l’occasion entre bien-aimés de se renouveler les mots doux. L’un dira à l’autre : je t’aime et l’autre répondra sans hésiter probablement je t’aime moi non plus. Eh oui ! C’est la fête de l’amour, la Saint Valentin. Mais moi je m’interroge sur la vraie orthographe et le sens du saint dont il est question. S’agit-il de saint, sain ou seins ? Excusez mon ignorance, mais j’ai besoin de savoir, surtout parce que je veux être sûre que nous parlons de la même chose et du même évènement.
Je questionne l’histoire à travers des écrits. Ce n’est peut-être pas une découverte pour vous, mais permettez-moi de vous faire part des résultats de mes recherches. Je découvre et vous le savez aussi déjà certainement que la Saint Valentin est une fête traditionnelle des pays anglo-saxons, qui a connu un réel développement en France depuis les années 1980. Comme pour la majorité des fêtes, les origines de la Saint Valentin ne sont par certaines, mais la plupart des historiens s’accordent à penser que cette fête trouve son origine dans la Rome antique. Pour le reste, les avis divergent beaucoup sur l’origine de la Saint Valentin.
Quand on pense à la Saint Valentin, les uns et les autres associent rapidement l’ange Cupidon, le rouge, le blanc, les cœurs, le chocolat ou encore les fleurs.
Autant d’éléments qui se rapportent au 14 février et au jour des amoureux.
Peu à peu un certain rituel s’est instauré le jour de la Saint Valentin. Les amoureux ont pris l’habitude de s’échanger de beaux, doux et tendres messages, de petits cadeaux et de partager un repas en amoureux ! Les traditionnels cadeaux de Saint Valentin sont les cartes, les mots tendres, les chocolats et les fleurs, mais tous les cadeaux sont permis le jour de la fête des amoureux !
Et ça c’est ce qui est normal. Seulement aujourd’hui, nous nous éloignons de la norme. D’où nous proviennent toutes ces pratiques malsaines qui caractérisent la célébration de la fête du 14 Février. Bien malin qui pourra y répondre. Je citerai aux risques de me tromper, et je vous préviens que la liste n’est pas exhaustive, chosification de la femme, matérialisation de la fête et désacralisation du sexe. Je m’en arrête là car je sens que je vais choquer plus d’un, moi-même y compris, qui sais ? Car chacun d’entre nous, à sa manière parfois même sans le savoir, par suivisme ou simplement parce qu’on veut plaire à son ou sa partenaire, nous sommes des acteurs actifs de ce triste évènement.
Quelqu’un m’a dit que la Saint Valentin est un concept scandaleux d’un monde pris en otage par la dégradation vertigineuse des valeurs sociétales. Jai trouvé les mots utilisés trop forts mais je respecte son opinion. Surtout que certains font de la Saint Valentin, une occasion de débauches. Comme si célébrer l’amour veut dire faire l’amour. Quelle histoire ! Quand on se rend compte par exemple que le soir de la saint valentin toutes les chambres de passes affichent complet et qu’il faut patienter des heures et des heures durant pour se trouver une chambre de libre. Petite curiosité, ceux qui font la queue à l’entrée des chambres de passes n’ont-ils pas de domiciles ? Ou alors c’est l’instant de la célébration de la Saint Valentin avec sa copine avant de retrouver madame à domicile pour la suite ou la partie officielle ?
J’ai ouï dire dire que des femmes dressent une liste de présents aux hommes pour la circonstance. Il y en a qui, semble-t-il, sont super exigeantes et c’est le prix à payer pour mériter de passer des moments intimes avec elles le soir du 14 Février. Sans commentaire.
Est-ce donc ça l’amour ou serait-ce ainsi qu’on célèbre l’amour ? Comme on dit les goûts et les couleurs ne se discutent pas ; libre à chacun de faire son choix, mais de grâce faites des choix responsables et justes non seulement pour vous mais également pour la personne que vous dites aimer.
Zakiath LATOUNDJI





Dans la même rubrique