En toute sincérit : Hypocrisie collective

La rédaction 17 juillet 2020

Nous sommes dans une république où l’hypocrisie règne en maître. Chacun fait semblant avec l’autre et nous en sommes tous conscients. Dans le cas de figure qui nous intéresse aujourd’hui c’est la totale. Il s’agit des relations amoureuses vouées à l’échec dès le départ. Monsieur sait du fond de son cœur que la relation dans laquelle il est embarquée ne durera qu’un feu de paille. Et pourtant, il reste très entreprenant et implique tous les siens avec lui. Tout se passe alors même que la femme ne se doute absolument de rien. Elle est la femme de tous alors qu’en réalité pour eux, elle n’est point considérée comme une femme encore moins comme la femme de l’un d’entre eux.
Dans ce type de relation, la femme est appelée affectueusement maman, notre femme, yao etc…. La liste n’est pas exhaustive. En réalité, monsieur implique les siens dans son entreprise. Des membres de sa famille, ses amis proches tous participent à la concrétisation du forfait. Ils savent tous que la pauvre s’est entichée d’un don juan, un papillon qui vole de fleur en fleur sans se soucier des dégâts causés. Pendant ce temps, la femme de son côté fait preuve d’une disponibilité légendaire. Elle est toujours aux petits soins de ce faux homme et des siens. Elle veut rester fidèle à cette célèbre phrase tirée de la langue nationale fon dont la traduction en français indique qu’« une femme se marie avec la famille et non avec l’homme ». Elle donne donc tout mais alors tout et parfois même ce qu’elle n’a pas pour satisfaire un faux mari, une fausse belle famille, de faux beaux amis qui se font passer pour des personnes très gentilles avec elle.
Elle est prête à les recevoir chez elle pour manger, alors même que son soi-disant chéri ne donne aucun franc. J’ai même ouï dire qu’il y a de ces femmes qui sont prêtes à faire le ménage, la lessive des heures durant avec pour objectif de montrer qu’elles sont de bonnes femmes.
Grosse erreur mesdames, pendant que vous vous tuez à la tâche, retenez que la vraie femme de monsieur a déjà sa bague aux doigts. Si ce n’est pas encore le cas, la vraie femme de monsieur se donne du plaisir dans un salon de coiffure ou un centre de beauté pour se faire encore plus belle pour lui et il est conscient que vous êtes juste un passe-temps. Revoyez vos copies et apprenez à identifier l’intention qui se cache derrière chaque sourire qu’un homme vous adresse.
Zakiath LATOUNDJI





Dans la même rubrique