Amélioration du cadre d’exercice des activités touristiques : 93 licences délivrées aux établissements touristiques et agences de voyages

La rédaction 9 juin 2021

65 établissements d’hébergement touristique et 28 agences de voyages. Ce sont là les premiers bénéficiaires de la réforme engagée et qui a abouti à la délivrance de licences provisoires par arrêté. En effet, le Gouvernement dans son souci de s’aligner aux normes et standards internationaux en matière de tourisme, poursuit son combat pour l’amélioration du cadre d’exercice des activités touristiques. C’est ainsi que le Ministre du tourisme, de la culture et des arts, s’est entretenu hier avec les acteurs du secteur sur les actions majeures envisagées pour y arriver. La rencontre d’échanges a réuni entre autres autorités, les membres du cabinet ministériel, le Directeur du développement du tourisme, le Directeur général de l’Agence Nationale de promotion des Patrimoines et de développement du Tourisme (ANPT), Edmond Tolli, le Représentant Résident de la Banque mondiale Alexandre Henry, la Coordonnatrice du Projet de compétitivité et du tourisme transfrontalier ainsi que les représentants des organisations faîtières du secteur et les récipiendaires. A l’occasion, le Ministre a fait une présentation exhaustive de la situation allant de la vision globale du Gouvernement pour le secteur aux réformes majeures en passant par le contexte, les tenants et aboutissants et les prochaines étapes de la mise en œuvre. L’Exécutif avait décidé de la suspension depuis 2017, de la délivrance des licences d’exploitation aux établissements touristiques. Une décision motivée par la dégradation accentuée de la qualité des prestations touristiques, caractérisée par le non-respect des normes exigées en matière de localisation, de construction, d’aménagement, de transformation et même d’exploitation des réceptifs hôteliers ; l’inobservance régulière des règles et principes fondamentaux ; le manque de professionnalisme et le non-respect de la réglementation en vigueur. Il s’est alors imposé à l’issue des études diagnostiques, la nécessité de détruire ce voile de laideur qui entache toute la plaque des offres touristiques béninoises, de faire un bain intégral du milieu et de mettre en œuvre des réformes nécessaires pour « booster les performances du tourisme et rendre compétitive notre industrie touristique ». Lesdites réformes, a précisé le Ministre, concernent notamment, le renforcement des capacités, les statistiques du tourisme, l’octroi des agréments, licences et le classement des entreprises touristiques.
Virginie SADOHOUNME (Stag)





Dans la même rubrique