Biennale Ouidah 2022 : Laboratorio Arts Comtemporains met en avant l’architecture économique du projet

12 août 2022

Le bilan à mi-parcours des festivités de la Biennale Ouidah 2022 a eu lieu ce jeudi 11 août 2022 au palais royal de Sa Majesté Dada Daagbo Hounon Houna II à Ouidah. Initiée par la plateforme Laboratorio Arts Contemporains sous le leadership de Silvana Moï Virchaux, présidente, la cérémonie de ce projet de coopération agissante a été l’occasion saisie par Lilly Houngnihin, directrice exécutive pour faire part de l’investissement en terme de financement, dans le cadre de l’organisation de l’événement.


Plus de 58 millions de francs CFA. C’est le budget affecté à l’organisation de la Biennale Ouidah 2022. En présence de Sa Majesté Dada Daagbo Hounon Houna II, du représentant du préfet de l’Atlantique, de la représentante du maire de Ouidah, des responsables de Laboratorio Arts Contemporains, des personnalités venues de la Suisse, de Haïti, de Cuba, d’Italie, de la France y compris celles du Bénin, Lylly Houngnihin a mis en exergue les partenaires ayant accompagné le projet de coopération agissante entre Laboratorio Arts Contemporains, les autorités administratives de la commune de Ouidah et la communauté Vodoun fédérée par Sa Majesté Dada Daagbo Hounon Houna II. Ayant rappelé que Laboratorio Arts Contemporains a investi sur fonds propres 23.953. 000 F CFA, la directrice exécutive a fait savoir que « Nous avons eu la chance d’avoir le soutien de l’ambassade de la France près le Bénin, la communauté Vodoun sous le leadership de Sa Majesté a pu faire un investissement financier estimé à plus de 8 millions de francs CFA ». À l’en croire, la Biennale Ouidah 2022 est un mariage de raison et de cœur entre Laboratorio Arts Contemporains et les communautés vodoun du Bénin. « Que ce mariage dure en temps, en affection et en prospérité », a-t-elle souhaité. Dans cette même optique, Silvana Moï Virchaux, présidente, a fait savoir que la méthodologie de Laboratorio Arts Contemporains consiste à accorder une attention soutenue à l’entrecroisement de la recherche scientifique, en tant que production de savoir sur les champs d’application de la création artistique, à soutenir et à diffuser la création artistique, comme instauration d’oeuvres sur l’ensemble des domaines investis par l’art et la culture. Emmelie Prophète, marraine de la Biennale Ouidah 2022 et ministre de la culture et de la communication de la République de Haïti, a aussi exprimé sa joie par rapport à l’événement. Adjaï Sika, cheffe du 4ème arrondissement de Ouidah, au nom du maire, a promis son accompagnement. La visite du décor pittoresque au sein du Palais, des communications et des prestations artistiques ont meublé la cérémonie.

Fidégnon HOUEDOHOUN (stag)





Dans la même rubrique