Célébration du Vodoun : Les signes et prescriptions de la consultation du Fâ

Arnaud DOUMANHOUN 15 janvier 2020

2020, une année de vérité ! La tradition fut rééditée à la commémoration des cultes endogène le 10 janvier, lors des manifestations officielles à Ouidah. Sous l’onction du pontife, dah Tomandjrè Houkpon, chef suprême du vodoun, le Fâ a été consulté. Deux signes essentiels sont révélés à l’opinion publique : Yêkou et Gouda.
Selon les interprétations faites par les initiés, le Vodoun invite pour le compte de cette année 2020 à une vie fraternelle, dans l’amour et la vérité. ‘’Pas d’hypocrisie. Eviter les trahisons. Eviter de circuler tard la nuit…’’. Telles sont les injonctions du Fâ. Le message délivré depuis l’intérieur de ce cercle fermé au moyen de nattes, installé au bon milieu du public, est sans équivoque. L’oracle renseigne sur l’avènement d’un bonheur imminent pour le pays ainsi que le retour des afro-descendants.
Il faut dire que depuis leurs bâches, les curieux tentent en vain de pénétrer du regard cette phase dite cultuelle de la manifestation. Même les professionnels des médias sont invités à faire atterrir les drones dotés de cameras. L’instant est sacré, le moment solennel. C’est à juste titre que le pontife vodoun a quitté l’esplanade qui l’abritait pour rejoindre ce cercle du milieu, accompagnés des dignitaires de sa cours et des Bokonon chargés de consulter et d’interpréter les signes.
L’oracle consulté, il est procédé au sacrifice rituel, et chacun sait à quoi s’en tenir. Les manifestations se sont poursuivies. Place fut faite aux adeptes et aux divinités pour des démonstrations exceptionnelles.





Dans la même rubrique