En mémoire de Gnonnas Pedro : Kwamy Mensah présente le centre culturel ‘’Musiclini-K Gastro Musica Maestro’’

La rédaction 14 août 2020

12 Août 2004-12 Août 2020. 16 ans déjà que l’un des plus grands ambassadeurs de la culture béninoise a tiré sa révérence. En sa mémoire, son fils Kwamy Mensah a organisé un partage ce 12 août 2020 au cours duquel il a présenté le centre culturel ‘’Gastro Musica Maestro’’ réalisé en l’honneur de son père.
En effet, prévu pour être inauguré le 30 de ce mois, Kwamy Mensah Gnonnas explique que cet espace qui porte le nom de Musiclini-K, était déjà un rêve du Maestro qu’il n’a pas pu réaliser avant de quitter ce monde. Ainsi, Musiclini-k pour le maestro est un espace qui comporte un dispensaire dans le Mono-Couffo, une terrasse, une discothèque, un bar, et plusieurs autres espaces. Depuis, ses enfants continuent cette œuvre pour le rendre immortel mais aussi pour le partage des valeurs qu’il leur a lui-même enseignées. « Il s’est fait que je me suis retrouvé en Espagne, un milieu purement hispanophone, où moi un francophone je dois me débrouiller pour manger. Pendant tout ce temps, j’ai acquis des expériences que j’ai voulu partager avec mes compatriotes béninois. C’est le deuxième aspect pour lequel cet espace a été créé », fait savoir Kwamy Mensah Gnonnas.
Ouvert depuis 2018, Musiclini-K héberge des enfants de 5 à 18 ans pour apprendre l’espagnol mais également la musique avec des rythmes comme la salsa. La vision de Kwamy Mensah est d’immortaliser l’icône de la musique béninoise. « Vous savez qu’un artiste ne meurt pas. Gnonnas Pedro nous a quittés mais ses enfants en particulier Kwamy Mensah continuent de tenir le flambeau. Il a mis toute son énergie pour construire ce joyau qui je crois, à la fin du mois va être inauguré et qui va accueillir de façon régulière des manifestations artistiques et culturelles », fait savoir Richmi Tota. En attendant son lancement officiel le 30 août prochain, le promoteur rassure que ce centre reste social et les activités qui s’y mèneront sont non lucratives.
Jephté HOUNNAGNI (Coll.)





Dans la même rubrique