Entretien avec Bella Agossou : « Je suis heureuse d'annoncer que le film ADU est nominé au Prix Forqué »

Adrien TCHOMAKOU 1er décembre 2020

L’année 2020 avait commencé sur les chapeaux de roue pour Bella Agossou, actrice Béninoise vivant en Espagne. Puis, comme on le sait, il y a eu la covid-19 et ses corollaires. Aujourd’hui, au moment de faire le bilan, force est de constater que 2020 n’a pas été, sur tous les plans, négatif pour Bella Agossou. D’ailleurs, pour faire le point de son année 2020, elle s’est prêtée à nos questions. Toujours disponible, jamais sans son éternel sourire, elle nous a répondu. Lisez...

Puisque vous êtes actrice, on va faire comme au cinéma. Si votre année 2020 était le scénario d’un film, quel titre donneriez-vous à ce film ?
Deux fois tout ou...Double de tout

Quels ont été les moments forts du scénario de votre vie en 2020 ?
L’année 2020 a été pour moi une année de révélations. Elle m’a montré de quoi j’étais vraiment capable. La naissance de mes jumeaux a été sans doute ce qui m’a le plus marquée en cette année. J’ai connu d’autres merveilleux événements. Comme la Première du film ADÚ en janvier à Madrid, au cinema Callao, qui a été un succès phénoménal. Sans oublier, bien sûr, la Première de ADÚ en février au Bénin, qui a été encore plus riche en émotions. Et comme une récompenser tout ce beau travail, je suis heureuse de vous annoncer que le film ADU a été récemment nominé au Prix Forqué....Comme une cerise sur le gâteau, j’ai été désignée personnalité socioculturelle de l’année par le journal le Matinal (parution du 04 mars 2020, ndlr), en première page, aux côtés du président de la République. Ma mère en était tellement fière.

Quelles ont été les nouvelles rencontres (personnes que vous avez connues en 2020) ?
J’ai connu Paolo Vasile, DG du groupe Médiaset, une des plus grandes chaînes de télévision de l’Espagne et de l’Italie. J’ai aussi fait la connaissance de Jésus Vazquez, le présentateur chouchou de Médiaset avec qui je devais faire la promotion du film Adú. Il y a aussi eu Javis, qu’on appelle dans le métier "Les directeurs du futur". Et aussi, le beau José Coronado...

C’est à se demander si vous avez connu des moments tristes en 2020...
(Rires) Bien sûr, j’ai connu des moments tristes. Surtout les moments relatifs à la pandémie de la covid-19 où le monde était confiné et on voyait les morts à la télé.

Quelle est la leçon de vie que vous avez retenue de cette année 2020 ?
Cette année m’a appris que tout peut arriver. Mais alors, absolument tout !

Bella Agossou a-t-elle des projets pour 2021 ?
J’ai la sortie de deux de mes séries, une sur Netflix et une autre sur Amazon Prime. Il y a aussi les films tournés cette année malgré le Covid. Un tournage dans les îles Canaries et un projet avec le directeur de la Casa de papel...je croise les doigts.

Un message particulier ou un mot de fin ?
2020 a été une année où beaucoup de choses se sont terminées pour laisser place à une renaissance, de nouveaux rêves. 2020 m’a appris qu’avec la détermination et la résilience, tout est possible. Je n’aurais donc qu’un message à tous, ce message : N’arrêtez jamais de rêver !





Dans la même rubrique