Festival des cinémas différents et expérimentaux de Paris : « La traversée » du cinéaste Arcade Assogba en compétition

Arnaud DOUMANHOUN 29 novembre 2019

Le Smartfilm documentaire ‘’La Traversée’’ du cinéaste béninois Arcade Assogba est admis en compétition pour la 21ème édition du Festival des cinémas différents et expérimentaux de Paris. Un documentaire expérimental tourné et monté sur un téléphone mobile. Pour sa première traversée de la lagune de Cotonou avec sa petite famille, Arcade Assogba décide d’en faire un souvenir de famille. Avec son smartphone il tourne ce qui deviendra plus tard ‘’La traversée’’. A bord d’une barque motorisée qui fait la navette entre les quartiers d’Akpaka et le marché international de Dantokpa. Le réalisateur produit du cinéma, d’un genre particulier, qui séduit professionnels et amoureux du 7ème art. C’est à juste titre que ce 9 octobre 2019 au Cinéma Le Grand Action de Paris, ce film soit sélectionné pour la 21ème édition du Festival des cinémas différents et expérimentaux de Paris. Au total, 43 films sont retenus sur 1600 candidatures pour cette 21ème édition. Soit 33 pays dont deux africains à savoir, la Tunisie et le Bénin. Et après Paris, ‘’La Traversée’’ sera diffusée à Gorée au cours du mois de novembre dans le cadre du festival Gorée Cinéma.
Pour le réalisateur, ce film est une rencontre de trois auteurs d’œuvres de l’esprit : la musique des Gangbé Brass Band, la photographie de Victor Okpaati Gugel et la narration cinématographique d’Arcade Assogba qui, à défaut de gros moyens pour filmer, se sert de son téléphone pour produire des « smartfilms ». En effet, la musique des Gangbé Brass Band est en fond sonore ce Smartfilm documentaire réalisé en 2018.

Qui est Arcade Assogba ?
Arcade Assogba est réalisateur de cinéma qu’il exerce concomitamment avec une implication active dans le domaine de la recherche en sciences humaines et sociales. Il a assuré pendant dix ans des fonctions de chargé de communication digitale pour différents évènements culturels majeurs du Bénin. Au cinéma, il a été depuis 2008 premier assistant réalisateur sur plusieurs longs métrages fiction tournés au Bénin et a ainsi collaboré avec des réalisateurs de renom comme Sylvestre Amoussou, Jean Odoutan, Pablo César (Argentine), Heidi Specogna (Allemagne) et Pascale Obolo (Cameroun) en film documentaire. Il est auteur lui-même de trois courts métrages fiction et documentaire. En 2012, il a créé une boîte de production à Cotonou, Kiti-Kili Films, de même qu’une association dénommée Kiti-Kili avec lesquelles il développe des projets cinématographiques. Il est par ailleurs titulaire d’un Master en Recherche en sciences humaines et sociales obtenu à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne après une maîtrise en Droit obtenue à l’Université d’Abomey-Calavi, au Bénin. Ce passionné des nouveaux médias et d’écriture est l’actuel Directeur exécutif du centre culturel Artisttik Africa.





Dans la même rubrique