Fête des religions endogènes à Ouidah : Le Bénin aux couleurs du vodoun ce vendredi

La rédaction 9 janvier 2020

C’est Ouidah, la ville côtière du sud du Bénin, qui va abriter les manifestations officielles de la célébration du 10 janvier 2020. Sympathisants, curieux et touristes vont pouvoir assister à diverses démonstrations des adeptes et prêtres du culte vodoun, le tout sous le regard des autorités politiques et administratives et des dignitaires. Célébré chaque 10 janvier, le vodoun est le culte animiste qui intègre encore aujourd’hui l’ensemble de la société béninoise. Ce culte est bâti autour des esprits de la nature et des ancêtres. Célébré pour la première fois en 1993, le 10 janvier permet de mettre en lumière la culture vodoun méconnue et très mal perçue. Sa majesté Daagbo Hounon Houna II, chef spirituel suprême du vodoun explique que la fête du vodoun résulte de l’organisation de rituels depuis 1728 dans un cercle restreint des dignitaires pour implorer des divinités pour le retour sains et saufs des frères dahoméens embarqués pour l’esclavage. « On a dit en 1988 qu’on ne veut plus que les gens vendent leur prochain. La fête était basée sur ça. Ce sont les dignitaires vodoun eux-mêmes qui ont décidé de faire sortir ça et le gouvernement a accompagné », a-t-il laissé entendre. Il rappelle notamment que l’objectif est de réhabiliter le culte traditionnel longtemps diabolisé, de valoriser la richesse culturelle, le tout dans le dessein de réaffirmer ou de retrouver une identité essentiellement africaine. Le 10 janvier est une occasion pour le Bénin de révéler un pan de sa culture au monde, à travers la foule de touristes qu’il draine.
Jephté HOUNNAGNI (Coll.)





Dans la même rubrique