Gestion des biens culturels à rapatrier de la France : L'Ecole du patrimoine africain forme des guides touristiques

Karim O. ANONRIN 25 octobre 2021

Dans la perspective de l’après restitution des 26 objets culturels par la France au Bénin, l’Ecole du patrimoine africain (Epa) a assuré du lundi 18 au vendredi 22 Octobre 2021, la formation des guides touristiques constituant la troisième et dernière cohorte après les étapes d’Abomey et de Ouidah. La cérémonie de clôture de cet atelier a eu lieu le vendredi 22 octobre dernier à l’Epa en présence du Directeur de cabinet du ministère du tourisme, de la culture et des arts, Éric F. Totah, du représentant de l’Ambassadeur de la France près le Bénin, Odon Vallet, du directeur de l’Ecole du Patrimoine Africain (EPA) , Franck Ogou, et du représentant du maire la ville de Porto Novo, Rachad Toucourou. Dans son allocution, le Directeur de l’EPA, Franck K. Ogou, est revenu sur la qualité de la formation dispensée dans l’établissement. Selon lui, cette session de formation est la preuve non seulement pour l’Etat béninois mais surtout pour l’ensemble des partenaires techniques et financiers actifs des mérites et du travail sérieux que fait cette institution dans le secteur. « L’école du patrimoine africain a été choisie par le ministère du tourisme de la culture et des arts (Mtca) et l’ambassade de France pour la mise en œuvre de ce programme de formation qui nous a permis de former trois cohortes de 20 professionnels chacune à Abomey, Ouidah et aujourd’hui nous sommes à la fin à Porto-Novo. Je voudrais donc remercier très sincèrement le ministère de la culture pour la confiance placée en l’École du patrimoine africain et pour avoir cru qu’elle pourrait mener à bien cette mission. Nous en sommes très honorés. Et cela témoigne de la longue relation qui existe entre le ministère et l’EPA. Nous osons espérer que cette collaboration va continuer pour le bonheur de la conservation du patrimoine africain en général et celui du Bénin en particulier… », a t-il dit.
Cette formation, initiée par le gouvernement béninois, a été appuyée par la France via le Fonds de la Solidarité pour les Projets Innovants (Fspi). D’ailleurs, par la voix de son représentant à la cérémonie en question, Odon Vallet, la France s’engage à accompagner l’ensemble du processus à travers un vaste programme décliné en plusieurs volets dont la formation des médiateurs culturels et des gestionnaires des patrimoines, la sensibilisation des populations en particulier les jeunes béninois sur leur patrimoine. Le Directeur de cabinet du MTCA, Éric Totah, quant à lui, au nom du ministère Jean Michel Abiombola empêché, a remercié tous les acteurs qui ont œuvré pour la tenue effective de cette formation. « Au nom du Ministre du tourisme, de la culture et des arts et en mon nom personnel, je voudrais pour commencer, adresser mes vives et chaleureuses félicitations à tous les acteurs qui nous ont permis de nous retrouver ici, et en ce moment précis, pour la clôture d’une première vague de formation initiée par le gouvernement dans le cadre du processus de restitution des biens culturels par la France au Bénin. Ce processus s’accompagne du projet d’aménagement d’importantes infrastructures muséales et patrimoniales avec le soutien de la France. Le programme de formation ad’hoc a donc été conçu pour renforcer les capacités de 60 professionnels… », a t-il déclaré





Dans la même rubrique