Initiative d'une anthologie de la musique béninoise : Vers le défi d'une identité musicale exportable pour le Bénin

Patrice SOKEGBE 1er février 2021

Le Bénin rêve grand pour ses artistes, chanteurs et compositeurs. A travers le ministère du Tourisme, de la Culture et des Arts, le gouvernement s’engage dans une dynamique de valorisation et de promotion des oeuvres des artistes. A toutes les mesures et actions déjà en cours, s’ajoute désormais l’anthologie de la musique béninoise. Le lancement de ce projet ambitieux a eu lieu ce vendredi 29 Janvier 2021 à la salle bleue du Palais des Congrès de Cotonou.
C’est un coffret dédié à la qualité des titres produits par les artistes. Et pour cette première partie, le chef-d’œuvre comporte 63 chansons de 53 artistes béninois de tous les âges, tous rythmes musicaux confondus. C’est une compilation de chansons de toutes les époques, à partir de 1960 précisément. En effet, le coffret est l’aboutissement d’un travail scientifique et rigoureux qui a requis la participation des professionnels de la musique, des ingénieurs du son et des experts, explique Florent Couao-Zotti, conseiller technique à la culture du ministre Jean-Michel Abimbola. On y retrouve des voix qui ont marqué l’histoire musicale du Bénin depuis le temps des indépendances à nos jours. L’anthologie se veut être une approche nouvelle du gouvernement du Président Patrice Talon pour interroger les archives de la musique béninoise, son évolution, ses acteurs, son niveau de consommation, ses difficultés et ses nouveaux défis pour l’adapter aux nouveaux enjeux à l’international.
Et c’est d’ailleurs ce qui fait dire au ministre de la culture que « notre pays n’a pas encore réussi à avoir une identité musicale exportable, consommable et reconnaissable à l’étranger comme le Nigéria, la Côte d’Ivoire, le Congo, le Cameroun etc... » L’idée de l’anthologie de la musique béninoise selon le ministre Jean-Michel Abimbola, est de faire l’état des lieux car, constate-t-il à regret, le Bénin est pauvre en archives musicales.

Et nonobstant la complémentarité des actions des décideurs et des acteurs culturels, le Bénin n’est pas encore reconnaissable à travers une identité musicale. Le coffret produit est « un cadeau que nous offrons au public béninois et à nos amis étrangers »
Au lancement de ce coffret, on pouvait noter la présence du président Joseph Djogbénou de la Cour Constitutionnelle, des membres du Gouvernement, du député Orden Alladatin, des représentants des corps diplomatiques accrédités au Bénin et un parterre d’artistes et d’acteurs culturels béninois.
L’ambition du ministre Jean-Michel Abimbola est grande puisque c’est désormais un défi d’offrir des conditions d’épanouissement aux artistes. Sur ce chantier, l’engagement de Jean-Michel Abimbola est sans ambages « Nous voulons avoir une identité musicale exportable pour l’épanouissement de nos artistes. Nos vedettes doivent se nourrir de leurs oeuvres et jouir d’une bonne carrière. C’est pourquoi nous devons travailler à adapter notre musique aux enjeux de la consommation mondiale. Nous devons y arriver. Et j’invite les artistes à beaucoup de rigueur et d’innovations pour nous aider à gagner le pari de notre identité musicale sur le plan mondial… » a-t-il lancé pour finir. A noter qu’une bonne brochette du coffret a été distribuée au terme de la soirée de lancement aux autorités présentes et aux artistes sélectionnés pour les honorer devant l’auguste assemblée.





Dans la même rubrique