Lancement de "cultures et patrimoines" : Public et acteurs culturels au rendez-vous d'une innovation

La rédaction 24 janvier 2023

Au cours d’une cérémonie officielle, la plateforme Cultures et Patrimoines a été lancée, le jeudi 19 janvier 2023. Tenue sous la paillote de l’Institut français de Cotonou, elle a enregistré la présence de plusieurs officiels, des acteurs des milieux culturel et touristique de même que du public.

Premier pôle ressources, en ligne, pour les secteurs de la culture, du patrimoine et du tourisme ! C’est le positionnement que vise culturesetpatrimoines.bj. Cette plateforme a été financée par le Fonds de solidarité prioritaire aux projets innovants, les sociétés civiles, la francophonie et le développement humain (FSPI) dans le cadre du programme des Sites et des musées pour le développement des territoires (SMDT) de l’Ambassade de France au Bénin. Le potentiel des secteurs précités est bien reconnu par Isabelle Le Guellec, Conseillère de coopération et d’action culturelle à l’Ambassade de France : <>. C’est dans cet ordre d’idées que Jean-Marie Anigle, Directeur départemental du tourisme, de la culture et des arts de l’Atlantique et du Littoral, a dit de la plateforme lancée : <>. En effet, cette plateforme digitale collaborative œuvrera à une meilleure visibilité de tous les acteurs de la culture, du patrimoine et du tourisme. Elle proposera un média pour informer sur toute l’actualité liée à ces secteurs et un espace collaboratif dynamique, riche de contenus et ouvert au public.
Enfin, elle stimulera l’esprit d’entreprise des acteurs et jeunes intéressés par ces secteurs au moyen d’une place de marché valorisant les productions et services desdits acteurs.

Ainsi compte-t-elle s’y prendre pour réaliser son ambition, celle de construire le puzzle de ce que le Bénin a de meilleur à offrir au monde. Toutefois, cela ne pourra se faire qu’avec l’adhésion effective et l’interconnection active entre tous les acteurs et la participation active du grand public. Premier appelé au pupître, Arnaud Houndjo n’a pas manqué de le dire à l’auditoire. Le dirigeant de HASC Conseil, l’agence qui a développé culturesetpatrimoines.bj, a déclaré : <>.
Au programme des activités de l’évènement, un panel sur la question "Le Bénin fait-il sa réappropriation culturelle ?" s’est déroulé et a été modéré par Williams Quenum, toastmasters. <> a répondu Gérard Bassalé, Directeur du Centre culturel Ouadada et du projet de rénovation des places Vodoun de Porto-Novo. Après avoir fait remarquer que l’expression "réappropriation culturelle" supposait une rupture historiographique, Lylly Houngnihin, Directrice exécutive de Laboratorio Arts Contemporains a opiné : <>. Elle a continué et martelé : <>.

En outre, cette table ronde lui a offert l’occasion d’évoquer les véritables maux qui minent le secteur culturel béninois notamment la mauvaise utilisation des moyens financiers alloués à ce secteur et non le manque de moyens comme répandu dans l’entendement collectif. A ses dires, la promptitude des ovations des acteurs culturels présents a illustré leur totale approbation de l’analyse de la panéliste. Dans une ambiance moins solennelle, les discussions suscitées, se sont poursuivies autour d’un cocktail.
Fredhy-Armel BOCOVO (Coll)





Dans la même rubrique