Réouverture des lieux de culte : Les directives de Mgr Roger Houngbédji aux catholiques

Arnaud DOUMANHOUN 28 mai 2020

Le prix à payer. « Les responsables religieux doivent veiller à faire observer le port de masque, le lavage des mains et le respect de la distanciation de sécurité sanitaire… prescrire la suspension du geste liturgique de paix ou des accolades ». L’archevêque de Cotonou, Mgr Roger Houngbédji et ses pairs se sont déjà approprié les consignes du gouvernement qui a donné sa caution pour la réouverture des lieux de culte malgré la menace de la Covid-19.

Dans une circulaire en date du 20 mai, le prélat appelle au respect strict des consignes sanitaires. « Notre responsabilité morale et pastorale va être engagée dans la protection des fidèles qui viendront participer aux différentes célébrations ». A l’attention des curés, vicaires et de tous les agents pastoraux de l’Eglise catholique, Mgr Roger Houngbédji recommande entre autres une sensibilisation permanente des fidèles sur la mise en application des consignes sanitaires et des gestes barrières afin que les paroisses et les églises demeurent des lieux sûrs, malgré les rassemblements. Aussi, dans les églises et tout lieu de rassemblement, il exige un respect strict de la distanciation sociale, le port de bavette obligatoire pour les célébrants dans l’ensemble de la paroisse et même au cours des célébrations.
Les dispositifs de lavage des mains doivent être installés en nombre suffisant sur toutes les paroisses et le geste liturgique de paix demeure suspendu. Par ailleurs, Mgr Roger Houngbédji recommande la mise sur pied d’un service d’ordre et de sécurité pour renforcer l’équipe des marguilliers sur toutes les paroisses afin d’aider au respect des mesures. Ces équipes pourront être mises à contribution pour faciliter les entrées et les sorties de manières à ce que les contacts soient évités.
Les dispositifs de sonorisation seront renforcés pour permettre aux fidèles de s’installer au besoin, sur la cour de la paroisse et même dans d’autres salles pour vivre les célébrations dans le maintien de la distanciation sociale.
« Il faudra désinfecter régulièrement les lieux de culte et autres salles des paroisses avec de l’eau de javel. Après chaque messe, il faudra rappeler les gestes barrières et exhorter les fidèles à éviter des rassemblements et poignées de mains dans la cour de la paroisse », a conclu l’archevêque de Cotonou avant d’exhorter les fidèles à persévérer dans la prière afin que le Seigneur puisse hâter la fin de cette pandémie.





Dans la même rubrique