Economie : « L’ECO en tant que monnaie fiduciaire verra le jour dans trois ou cinq ans Ouattara »

9 septembre 2020

Le Président de la République ivoirienne Alassane Ouattara a annoncé, lundi 7 septembre à Abidjan, la décision de la 57e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Cedeao de procéder à la mise en œuvre de la monnaie « ECO » dans un délai compris entre trois et cinq ans.

Le Président de la République Alassane Ouattara a annoncé, lundi 7 septembre à Abidjan, la décision la 57e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Cedeao de procéder à la mise en œuvre de la monnaie « ECO » dans un délai compris entre trois et cinq ans.
« L’ECO en tant que monnaie scripturale ou fiduciaire ne pourra pas voir le jour avant une période de trois à cinq ans. Pendant cette période, bien évidemment, nous continuerons d’utiliser le franc CFA, qui est une bonne monnaie, appréciée de tous et surtout des pays voisins », a déclaré le Président ivoirien à l’aéroport Félix Houphouet Boigny.
Dans son compte rendu des mesures liées à la coopération monétaire de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), le président Ouattara a rappelé que la réforme au sein de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA ) avait pour but « d’effacer les liens avec le Trésor français et la présence des Français dans les structures de l’UEMOA » pour maintenir, dans un premier temps la garantie et la parité fixe avec l’euro. M. Ouattara a soutenu que ces décisions intermédiaires s’appliqueront en attendant la mise en place de l’ECO.
« Quand l’ECO sera arrêté, nous pourrons rentrer dans une évolution vers un taux de change flexible et avoir une banque centrale fédérale », a-t-il dit.
Le Président français Emmanuel Macron avait indiqué, le 2 décembre 2019, sa volonté de « rompre les amarres avec les oripeaux » du passé colonial, dont le franc CFA, pour écrire une page nouvelle du partenariat décomplexé avec l’Afrique,
Un projet de loi avait entériné le 20 mai 2020 la fin du franc CFA par le gouvernement français lors de son Conseil des ministres. Ce sont huit pays d’Afrique de l’Ouest et la France qui avaient décidé de cette réforme d’envergure du franc CFA, le 21 décembre 2019, rappelle-t-on.
Source : AIP





Dans la même rubrique