Juliet Ibrahim prend la défense des gays et lesbiennes puis sonne la charge !

1er mars 2021

Très souvent sous le feu des critiques des hommes religieux et d’une grande majorité de la société, la communauté LGBT au Ghana semble trouver grâce auprès d’un certain nombre de célébrités. L’actrice Juliet Ibrahim est devenue la dernière à rejoindre Sister Deborah, Bridget Otoo, Kwabena Kwabena et plusieurs autres qui défendent les droits des gays et lesbiennes dans le pays.

L’actrice, productrice et chanteuse ghanéenne d’origine libanaise et libérienne, Juliet Ibrahim, s’est fortement indignée à propos des réactions des Ghanéens, qui expriment leur mépris envers la communauté LGBT. « Des esprits superficiels. Si vous avez tous voyagé au-delà de vos maisons au Ghana, vous comprendrez que partout dans le monde, les homosexuels vivent librement et sous la loi, les droits humains fondamentaux sont accordés », a-t-elle posté sur sa page Instagram.

« Alors, quand vos soi-disant politiciens et les membres de votre famille se rendent au travail et vivent à l’étranger, devinez quoi ? Ils travaillent et ont des gays comme amis ou même comme employeurs ! Avant que les membres de votre famille ne vous envoient de la monnaie de poulet, devinez qui les paie ? Les gays ! », a dit l’actrice Juliet Ibrahim.

« Vous êtes tous des gens sans instruction qui se déchaînent contre eux parce que ces gens n’ont rien fait de mal ! Qui êtes-vous pour juger les humains ? Vous êtes occupés à citer la Bible, etc., mais avez-vous lu la partie de la Bible qui parle de ne pas juger les autres ? », se demande-t-elle.

Elle a également dit que les homophobes ghanéens sont « des lâches et que les hypocrites célébreront les meurtriers, les violeurs, les mauvais politiciens, les faux pasteurs, les polygames et bien d’autres, mais détesteront quelqu’un à cause de sa sexualité ? »

« Vous êtes des pécheurs ! Alors, faites-y face ! Concentrez-vous d’abord sur vous sortir de la pauvreté au lieu de lutter contre les droits humains fondamentaux ! Si ces personnes de la communauté LGBT n’ont harcelé personne ou violé qui que ce soit, pourquoi diable envisagez-vous tous de les violer et de les attaquer ? Êtes-vous meilleur qu’un monstre et le diable lui-même ? Une bande de pécheurs appelant les autres pécheurs », a-t-elle ajouté. Un message qui en dit long.
Source : afrik.com





Dans la même rubrique