Maroc : Mohammed VI et les risques d’un « arrêt cardiaque » à Marrakech

7 septembre 2020

C’est un appel de détresse lancé au roi du Maroc, Mohammed VI, par des associations, qui implorent le roi de sauver la ville de Marrakech d’un « arrêt cardiaque ». Ces associations ont appelé les autorités marocaines à corriger « l’injustice, la marginalisation et toutes les formes de corruption sur cette ville sinistrée que ses représentants ont abandonnée ».

Selon la presse marocaine, environ 400 associations ont, dans un appel au roi du Maroc, Mohammed VI, alerté que la ville de Marrakech risque « une crise cardiaque », sous l’effet néfaste de pratiques comme « la corruption endémique et des individus corrompus qui profitent de l’état d’urgence pour faire du commerce avec le malheur et les tragédies de la population ».

« Comme la plupart des administrations et des institutions publiques qui connaissent la paralysie et la négligence, le système de santé de la ville connaît une chute libre malgré tous les efforts du personnel de santé et malgré tous les cris d’alerte lancés d’ici, nous nous attendons à un effondrement imminent du système de santé dans la ville de Marrakech », reprend Le7tv.

« La ville étouffe et gémit sous le poids de l’épidémie qui s’est propagée comme une traînée de poudre, enlevant la joie de vivre de vos sujets, pour ne laisser que le désespoir et la panique sur les visages. Alors que la mort les menace, les malades s’entassent dans les couloirs des hôpitaux et certains d’entre eux peinent encore à trouver une place à l’hôpital », poursuit le communiqué.

« Bien que tout le monde, sans exception, soit responsable, même à des degrés divers, mais la plus grande responsabilité reste sur ceux qui ont amené le pays et le peuple dans cette situation… Le moment nous oblige à nous réconcilier avec nous-mêmes et à situer les responsabilités de chacun, au lieu de laisser s’aggraver la situation qui menace la paix sociale », poursuivent les militants des associations.

« Sans les efforts du tissu associatif, les choses auraient pu mal tourner dans la ville de Marrakech… Comment se fait-il que les élus en charge, accumulent les postes, les gains et la richesse issue de l’argent public et laissent la ville s’effondrer face à l’épidémie meurtrière ? », se demandent ces associations, pour qui l’appel de la société civile au roi Mohammed VI est une preuve de l’échec de la politique menée dans cette ville de Marrakech.
Source : afrik.com





Dans la même rubrique