Maroc : Mohammed VI vers l’isolement à Rabat

15 novembre 2020

Le roi du Maroc, Mohammed VI, va vers un isolement certain, dans son palais de Rabat, avec la nouvelle situation qui s’impose dans la famille royale. Que s’est-il passé ?

Mohammed VI esseulé et contraint à un certain isolement, pendant quelques années. Pour cause, après la disparition de son épouse Lalla Salma, dont aucune nouvelle, officielle comme officieuse, n’a été donnée à ce jour, voilà qu’un être très cher au souverain de e pays d’Afrique du Nord, est appelé à quitter le noyau familial, pour un certain temps.

Il s’agit en effet de son fils et prince héritier, Moulay El Hassan, appelé à vivre loin de son père. Le roi du Maroc devra donc se contenter, par moments, de la présence de sa fille, dont on a peu de nouvelles, Lalla Khadija notamment. Après l’obtention de son baccalauréat, le fils de Mohammed VI doit entreprendre des études supérieures et devra vivre loin du cocon familial déjà amputé de la princesse Lalla Salma.

D’ailleurs, Mohammed VI a mis à la disposition du prince héritier, une résidence « située dans la nouvelle ville verte, où infrastructures et environnement se conjuguent pour créer un réel espace écologique », avait informé le journal marocain Bladi, ajoutant que « la grande villa a été aménagée pour devenir la résidence principale du prince » qui quitte ainsi la résidence familiale de Rabat.

Cette villa écologique a été spécialement conçue pour accueillir le prince héritier Moulay Hassan, qui doit rejoindre l’université Mohammed VI Polytechnique de Benguerir pour les études supérieures, avait pour sa part révélé le journal Al Ayam. En outre, le prince Moulay Hassan devra suivre en parallèle une formation au sein de l’école de la gouvernance et de l’économie de Rabat.

Si le roi et son fils ont des chances de se rencontrer, ce sera lorsque Moulay El Hassan prendra part à certaines activités royales en compagnie de Mohammed VI. Ainsi, la vie au palais royal de Rabat change au fil des temps, avec un Mohammed VI à l’isolement, après le départ de Lalla Salma suivi de celui de Moulay El Hassan.
Source :





Dans la même rubrique