62 ans de l'indépendance du Bénin : Sica Yolande Francisco dresse un tapis rouge aux héros de la Nation

Patrice SOKEGBE 1er août 2022

A l’occasion de la célébration du 62è anniversaire de l’indépendance du Bénin, Sica Yolande Francisco a adressé un message à la nation entière, notamment aux héros qui travaillent inlassablement à la construction de l’édifice national. Aussi, a-t-elle salué la métamorphose que connaît le pays depuis quelques années.


LIRE LE MESSAGE DE SICA YOLANDE FRANCISCO
Chères concitoyennes,
Chers concitoyens,

Notre pays s’apprête à célébrer le 62ème anniversaire du recouvrement de son indépendance. Cet événement est particulièrement important en soi, mais il prend un relief plus important cette année, car dédiée à la commémoration des héroïnes et héros de notre libération du joug colonial.

En cette occasion, c’est le lieu d’avoir un instant de recueillement et de réflexion sur les sacrifices indicibles de notre peuple entier et plus particulièrement de ces héroïnes et héros nationaux qui sont honorés ces jours-ci de façon tout à fait exceptionnelle et digne de leurs rangs pour la restauration de notre liberté et de notre souveraineté, ainsi que sur les défis que le Bénin se doit encore de relever pour le plein aboutissement du combat naguère entamé par nos ancêtres.

Chers Compatriotes,

De toutes les dates commémoratives dans notre histoire contemporaine, le 1er Août se distingue parce qu’il est l’aboutissement de la longue lutte de notre peuple contre l’invasion et la domination coloniales.

La résistance et les soulèvements répétés de nos ancêtres ont coûté à notre pays des millions de martyrs, tombés pour l’honneur et pour la liberté, face à une colonisation qui s’est attelée durant plus d’un siècle, à la spoliation de nos terres, à la déportation de nos résistants, et à la marginalisation de notre culture. En un mot, la colonisation a fait de notre peuple « les damnés de la terre » comme l’a exprimé le défenseur de l’autodétermination des nations, d’illustre mémoire, le regretté Docteur Frantz FANON.

*C’est d’ailleurs ce refus incessant de la domination étrangère qui aura été à la base de la formation des troupes d’élite du royaume de Danxomé, un régiment militaire entièrement féminin composé de braves Amazones que nous honorons et célébrons aujourd’hui à travers l’érection de la très imposante statue de l’Amazone qui a été inaugurée il y a peine 48 h.*

*C’etait aussi le combat d’illustres souverains tels que ADANDOZAN, GUEZO, BEHANZIN, BIO GUERA, et plus récemment Mathieu KÉRÉKOU.*

En ce jour commémoratif de l’accession du Bénin au concert des Nations indépendantes, il est juste et digne que nous nous recueillons avec ferveur, à la mémoire des glorieux héroïnes, héros et martyrs des guerres contre l’invasion coloniale.
Certes l’indépendance a ouvert la voie à la reconstruction, mais cette reconstruction nationale menée pendant des décennies a connu d’importants succès mais aussi son lot d’insuffisances, des insuffisances ayant abouti à une asphyxie financière qui a généré une régression économique et sociale comme conséquence de l’ajustement structurel imposé par les créanciers du pays. De plus, notre pays sera confronté à de sérieuses crises politiques accompagnées de quelques dérives qui, dans leur paroxysme, ont débouché sur la faillite nationale, qui aura pour corollaire l’organisation d’assises nationales, suivie d’une conférence souveraine qui a consacré l’avènement de la démocratie dans notre pays.

Dans ces moments de crise, fort heureusement, le peuple béninois ainsi que les différents protagonistes ont su prendre à cœur les enjeux de la situation et dépasser toutes vélléités ambiantes et potentielles pour privilégier l"intérêt général.

Dans ce même combat, notre grand peuple est allé plus en avant encore, à travers son adhésion massive à la Concorde civile puis à la Réconciliation nationale, qui ont préservé notre pays de déchirements terribles.

Dans la paix civile rétablie et l’unité nationale confortée, nous nous sommes attelés ensemble à relancer la construction nationale.
Le Renouveau national a englobé aussi la consolidation des libertés et de la démocratie.

De fait, les libertés individuelles et collectives ont enregistré des avancées incontestables, grâce aux diverses réformes introduites, notamment dans le domaine de la justice.

Ainsi le Bénin a fait cas d’école et a été en Afrique, pionnier en matière de démocratie.
A son actif, notre pays totalise plus de 30 années de démocratie et progresse vaille que vaille dans cette voie .
Par ailleurs les droits de la femme et son rôle ne cessent de se conforter, dans différents domaines, éducatifs, professionnels et politiques.( La preuve est qu’aujourd’hui un symbole à son honneur à été érigé et une place baptisée : la place des Amazones, et dédiée à toutes les femmes béninoises)

Le Renouveau concerne aussi notre potentiel de Défense nationale qui poursuit sa professionnalisation et consolide ses capacités et ses moyens, à la hauteur des exigences de la préservation de l’intégrité du territoire et de la protection de milliers de kilomètres de frontières terrestres, dans un environnement sous-régional instable, par le fait de foyers de tension, du terrorisme international, et des narcotrafiquants.

Avec l’avènement du gouvernement du Nouveau Départ et son impressionnant et très efficace Programme d’Actions Gouvernemental arrimé aux Objectifs de Développement Durables, (ODD), le pays a amorcé un nouvel essor et fait parler de lui à plusieurs égards.
Tous ces aspects relatifs au développement durable et harmonieux ainsi qu’à la sécurité territoriale sont renforcés.
Aujourd’hui, ces efforts opérés par les gouvernements successifs et consolidés par celui du Chantre du Nouveau Départ ont été couronnés par de multiples réalisations et se poursuivent de plus belle.

Chers Compatriotes,

Il est légitime pour chaque peuple de faire une halte sur son parcours afin de relever les progrès qu’il a accomplis. En ce qui nous concerne, une telle halte doit être d’abord une occasion de bilan, mais surtout une source d’inspiration et de motivation, pour continuer la marche vers le progrès et le bien-être, et pour combler des retards certains.

En fait l’évocation des sacrifices de notre peuple ainsi que des progrès qu’il a concrétisés, est nécessaire pour barrer la voie au pessimisme que peut nourrir un sort individuel encore difficile, ou que peut susciter le nihilisme politicien.
Il est vrai, tout n’est pas parfait, mais il y a d’énormes difficultés qui ne sont point personnelles et imputables à notre pays. Nous sommes confrontés à situation de crise mondiale, les pays du monde sont exposés et subissent la récession économique et financière qui sévit en ce moment même et qui influence toutes les économies des états au plan international.
Il importe de rappeler que nous venons de très loin et que les remarquables avancées qui sont enregistrées actuellement de part et d’autres doivent être encouragées et saluées.
Il importe aussi de dire que le Bénin n’est pas une Nation irresponsable capable de faire fi des valeurs de justices sociales, d’éthique et de morale. Point du tout et loin s’en faut, lorsqu’on s’efforce à comprendre la vision du chef du gouvernement. Ce dernier, en fait reste scrupuleusement fidèle à ses objectifs et engagements de départ et c’est tout à son honneur.

Ce sont-là quelques réalités parmi tant d’autres qui doivent être soulignées et dites pour nourrir la fierté légitime de notre peuple, et pour atténuer le poids de l’attente chez ceux de nos compatriotes dont des besoins fondamentaux n’ont pas encore été satisfaits.

*Oui, le développement national progressera encore, année après année pour devenir durable et confortable. Les programmes publics de développement en cours permettront de répondre aux besoins de nos compatriotes en matière d’amélioration du cadre de vie, du logement, de la santé, ou de l’éducation et de la formation.*

La mobilisation des capacités économiques publiques et privées, conjuguées avec l’apport du partenariat extérieur, enclencheront aussi des réponses à la demande d’emploi, dans tous les secteurs, à travers tout le pays et notamment au profit des jeunes et des femmes, les couches les plus vulnérables.

*La consolidation de l’État de droit se poursuivra, au fil des réformes qui seront d’ailleurs confortées dans tous les domaines, grâce à la pertinence et l’efficience du leadership et de la vision du chef du gouvernement et par ricochet de toute son équipe.*

*Cependant, il est aussi nécessaire et légitime de reconnaître que le peuple béninois a besoin de connaître les propositions alternatives susceptibles d’améliorer son devenir, ce qui pourra lui permettre par la suite de choisir souverainement et librement ces représentants lors des rendez-vous électoraux prochains.*

C’est-là le message que je tiens à adresser en ce jour de communion nationale, à la classe politique du pays en particulier ainsi qu’à son premier chef, tout en exprimant à l’opposition tout ma patriotique considération.
Pour ma part, je renouvelle à ma famille politique tout mon engagement et mon dévouement militants et réitère mon adhésion totale aux idéaux de notre institution tout en souhaitant un brillant mandat à son nouvelle autorité dirigeante, le Président Joseph DJOGBENOU.

Dans le même temps et fidèle à l’esprit de l’Aube Nouvelle, en ce jour commémoratif des combats de nos ancêtres, des résistances et des triomphes de notre peuple, je vous appelle tous, mes chers compatriotes, dans vos convictions politiques, mais aussi dans votre unité de destin national, à unir nos forces et nos énergies, pour construire davantage notre Patrie le Bénin et la porter ainsi, année après année, génération après génération, au niveau de vos ambitions et de vos espérances, au niveau de l’idéal pour lequel sont morts nos glorieux martyrs ainsi que les héroïnes et héros qui sont mis à l’honneur en ce moment et dont le rappel de la mémoire demeure à jamais pour toutes et tous une source de fierté, d’honneur et d’inspiration.

Enfants du Bénin debout car c’est ensemble que nous vaincrons !

Vive l’indépendance !
Vive le Bénin Révélé !
Bonne Fête Nationale à toutes et tous !

Sica Yolande FRANCISCO
Femme Politique
Agent du changement





Dans la même rubrique