Analyse de l’actualité politique nationale : Le professeur Rock David Gnanhoui se prononce sur la levée d’immunité des députés

Isac A. YAÏ 27 juillet 2018

Se prononcer sur la levée d’immunité parlementaire des députés Valentin Djènontin-Agossou, Idrissou Bako et Atao Mohamed Hinnouho. Tel est le but de la conférence de presse animée hier au chant d’oiseau de Cotonou par Rock David Gnanhoui, professeur de droit à l’Université d’Abomey-Calavi et président du parti Alternative citoyenne. Dans un langage technique, le conférencier a fait savoir que cette levée d’immunité reconnue par l’article 90 de la Constitution est historique au Bénin. A l’en croire, cette levée d’immunité n’est pas un acharnement politique car, le processus et l’aspect technique de ce dossier n’ont souffert d’aucune insuffisance. Cette levée permettra aux concernés de se mettre à la disposition de la justice pour la manifestation de la vérité. « La justice est le pain du peuple. Et ce peuple est toujours affamé de ce pain. Le peuple a donc besoin de savoir ce qui s’est réellement passé », a-t-il précisé. Il a quand même clarifié que la levée d’immunité parlementaire de ces députés n’est pas signe de condamnation, mais le début d’un processus. « Après cette levée, la justice prend le relai. Elle pourra désormais écouter les mises en cause », a-t-il ajouté. Pour le professeur Rock David Gnanhoui, ces trois députés n’ont pas à avoir peur s’ils ne se reprochent rien. Au contraire, cette levée d’immunité leur permettra de laver leur honneur si à la fin du processus la justice les acquitte.
Pour le professeur Rock David Gnanhoui, les autorités doivent être des exemples en matière de respect des lois. Ce n’est pas parce qu’ils sont des députés qu’ils doivent échapper à la justice. Cette levée d’immunité renforce la démocratie béninoise. Force doit donc rester à la loi.





Dans la même rubrique