Commerce au Bénin : Le gouvernement fixe le prix des amandes de karité

Adrien TCHOMAKOU 9 septembre 2021

Les producteurs des amandes de karité sont fixés sur le prix de commercialisation 2021-2022 : 100 F Cfa le kilogramme. Un prix plancher d’achat aux producteurs qui n’est autre que la reconduction du prix de la campagne écoulée, conformément aux propositions des acteurs de la filière. Le gouvernement en a décidé ainsi pour encourager les producteurs. L’annonce a été faite hier en Conseil des ministres réuni en sa séance ordinaire sous la présidence du Chef de l’Etat. En effet, le gouvernement à l’occasion, a exhorté les producteurs d’amandes de karité à continuer d’observer les bonnes pratiques de collecte destinées à améliorer sensiblement la qualité des produits et à se conformer strictement aux prescriptions relatives à leur commercialisation. Selon le relevé du Conseil des ministres, la campagne de commercialisation des amandes de karité sera lancée le 16 septembre prochain à Nikki et prendra fin le 31 mai 2022. Faut-il le souligner, les dispositions sont prises par le gouvernement pour veiller notamment à l’appui matériel approprié dans le ramassage des noix en vue de réduire la pénibilité de la collecte et de garantir plus de sécurité aux acteurs exerçant dans cette activité.

Les avantages des amandes de Karité
Avec les produits de karité, beurre de karité et autres produits dérivés, il est impérieux d’optimiser les exportations et de réduire le déséquilibre de la balance économique au Bénin. C’est pourquoi, il doit être instauré un dialogue permanent entre les ministères sectoriels en charges de ces produits et les acteurs privés afin de développer un plan d’action à court terme en vue d’éliminer les pesanteurs qui empêchent le karité de se révéler au Bénin et au monde. Le 16 septembre prochain à Nikki, le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche et le ministre de l’industrie et du commerce vont donner le top de la campagne en présence du président de l’interprofession karité au Bénin (Ipk), Gilles Adamon et des femmes regroupées au sein de la Fédération nationale des productrices d’amandes et de beurre de karité du Bénin (Fnpk-Bénin). »





Dans la même rubrique