Coupe du monde 2022 : le Sénégal de retour en huitièmes de finale

29 novembre 2022

L’équipe du Sénégal disputera les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football pour la deuxième fois de son histoire après 2002, le dimanche 4 décembre à Al Khor face au premier du groupe B. Les Sénégalais ont arraché leur qualification en battant les Équatoriens 2-1, ce 29 novembre à Al Rayyan. Ils finissent ainsi deuxièmes du groupe A derrière les Néerlandais, vainqueurs 2-0 du Qatar.

L’équipe du Sénégal retrouve les huitièmes de finale de la Coupe du monde après vingt années d’attente ! Comme les Lions de 2002, ceux de 2022 disputeront le deuxième tour de la compétition. Un moment de gloire que les champions d’Afrique en titre sont allés arracher face à des Équatoriens pour qui un match nul suffisait à se qualifier, mais qui ont été visiblement rattrapés par l’enjeu, ce 29 novembre à Al Rayyan.

Un Ismaïla Sarr décisif
Condamnés à gagner, les Sénégalais, eux, retrouvent la formation en 4-3-3 qui leur a souvent réussi par le passé. Elle permet en tout cas de mettre en difficulté une équipe d’Équateur qui peine à trouver le bon équilibre entre attaque et défense.

Ainsi, dès la 3e minute, le milieu Idrissa Gana Gueye profite d’un centre au second poteau pour frapper au but. Le ballon effleure le montant gauche adverse. À la 8e, l’avant-centre Boulaye Dia, servi dans le dos de la défense, croise un peu trop son tir. L’ailier Iliman Ndiaye (12e), les milieux Pape Gueye (14e) et Pathe Ciss (36e), prennent, à tour de rôle, leur chance.

Ismaïla Sarr insiste. À la 42e, l’ailier est percuté dans la surface sud-américaine par un Pieri Hincapie emporté par son élan. Dans la foulée, le joueur de Watford (Angleterre) se fait justice sur penalty : 0-1, 44e.

Des Lions à réaction
En seconde période, les attitudes s’inversent : les Équatoriens se livrent enfin tandis que les Sénégalais semblent hésiter sur l’attitude à adopter. Bénéficiant de ces atermoiements, Moises Caicedo égalise. Sur un corner dévié par Felix Torres, le milieu marque à bout portant : 1-1, 67e.

La joie équatorienne est toutefois très vite balayée. Car dans la foulée, sur un coup franc de Gueye, le ballon est renvoyé involontairement par Enner Valencia vers Kalidou Koulibaly qui le reprend de volée : 1-2, 70e. La délégation sénégalaise jubile. Les vagues équatoriennes viennent ensuite se fracasser sur la défense des Lions et leur gardien Edouard Mendy.

Le Sénégal, deuxième du groupe A, accompagne les Pays-Bas, premiers après leur victoire 2-0 face au Qatar, pour la suite de l’aventure. Koulibaly et ses partenaires ont désormais rendez-vous le dimanche 4 décembre à Al Akhor face au futur deuxième du groupe B pour faire au moins aussi bien que la bande à El Hadji Diouf, quart de finaliste en 2002.
Source : rfi





Dans la même rubrique