Echanges du médiateur de la République avec des partis politiques : Des assises pour l’opposition indispensables selon Irénée Agossa

9 mai 2022

Des échanges ont eu lieu à Grand Popo du 25 avril au 4 mai dernier entre le médiateur de la République et des partis politiques dans le cadre de la tenue des élections législatives du 8 janvier 2023. Au terme des échanges, Iréne Agossa, président du parti Restaurer La Confiance (RLC) est revenu sur les points qu’il a défendus. C’est au cours de l’émission Zone Franche de ce dimanche 8 mai 2022 sur Canal3Bénin.

L’organisation des assises ou des débats publics s’avère indispensable pour les forces de l’opposition. C’est l’un des points que soutient le président du parti Restaurer La Confiance. A l’en croire, la rupture démocratique mise en place s’investit dans les conflits de personnes et la vision du développement du pays a été exclue. Aussi, a-t-il fait remarquer que ce sont les responsables de ce système ayant permis ‘’la dictature des lois par la Rupture’’ qui évoquent les élections législatives apaisées et inclusives. « Nous on parle des élections justes, libres, transparentes et équitables », a fait savoir Iréné Agossa. Il a également souligné que la distribution des cartesd’ électeurs aux populations soit gratuite. Pour cela, il suggère qu’une structure politique accompagne le travail que fait l’Agence national d’identification des personnes (ANIP) pour voir clair dans ce qui s’y passe. La question relative au mandat des députés, celle des 10 pour cents et autres ont aussi préoccupé le président de Restaurer la confiance. « Un parlement d’un mandat de 3 ans met en situation dérogatoire à la loi », a-t-il fait savoir.
Fidégnon HOUEDOHOUN (Stag)





Dans la même rubrique