Organisation du Baccalauréat : « Désormais, les convocations sont en ligne », dixit Alphonse da Silva

7 avril 2019

Le Directeur de l’Office du baccalauréat, Alphonse da Silva et le superviseur général Issiaka Massou ont fait hier le point des préparatifs du Baccalauréat 2019 sur la radio nationale. Ces invités de l’émission 90 min ont rassuré que tout est mis en œuvre pour faire composer 100.017 candidats.

Pour un examen sans anicroche, l’Office du Baccalauréat veille. Sur l’émission 90 minutes pour convaincre, le Directeur de l’Office du Baccalauréat, Prof Alphonse da Silva a dit que les préparatifs se déroulent dans la rigueur, la discrétion et la sécurité requises en vue du bon déroulement des épreuves pratiques le 30 mai, 19 juin pour celles écrites et 15 juillet pour la session de remplacement. Il y est attendu pour le Bac 2019 100 017 candidats dont 33 952 filles réparties dans 142 centres de composition. « Cette année, nous faisons tout pour décentraliser l’organisation du baccalauréat depuis les préparatifs jusqu’à la phase de composition. Désormais, les convocations sont en ligne et chaque chef d’établissement peut déjà tirer pour ses candidats une fois les conditions remplies », explique-t-il. En ce qui concerne l’innovation pour éliminer ou limiter la fraude pendant la composition, le Superviseur Issiaka Massou rassure le peuple. « Des mesures sont prises déjà avec les nouvelles technologies, avec le nombre de superviseurs qui passe à deux par centre et deux chefs centre selon la taille du centre de composition », précise-t-il. Ces deux invités n’ont pas fini leurs interventions sans aborder également la question des 6% de baisse de candidats au Bac prochain par rapport à l’année dernière. Ce qui justifie pour Alphonse Da Silva la fermeture de certains centres de composition qui n’ont pas démérité et qui n’est d’ailleurs pas une punition.
Emmanuel YABI (Stag)



Dans la même rubrique