Réglementation sur les changements d’adresse des ménages : Un mal nécessaire !

La rédaction 21 juillet 2022

Le gouvernement béninois est parti pour corriger les tares que traine notre société depuis des lustres. Que dire de la mise en œuvre des registres communaux des personnes physiques qui précise : « …Tout changement de résidence principale doit faire l’objet d’une déclaration auprès de la mairie de la commune du nouveau domicile. Elle est obligatoire, même s’il n’y a pas de changement de commune et devra intervenir dans les huit jours ouvrables suivant le déménagement » ? Cette mesure mérite qu’on s’y attarde, car elle n’est que la suite logique de la dématérialisation de l’Etat Civil au Bénin et surtout de la constitution du registre national des personnes physiques, et ce, dans un contexte fortement marqué par l’insécurité grandissante et surtout les actes de terrorisme à répétition dans le nord Bénin. Les faussaires et terroristes ne sont pas ailleurs, ils sont, au regard des actes posés ces dernières semaines, parmi nous. Au plan sécuritaire, cette réforme facilitera donc la tâche aux autorités compétentes en vue de contrôler les entrées, sorties et surtout la mobilité de chaque individu dans les différentes communes.
Mieux, cette réforme est un répondant sans faille contre les entreprises qui ne sont pas en règle vis-à-vis des impôts. Généralement, les propriétaires de ces entreprises ne signalent plus leur position après déménagement, mettant ainsi le service des impôts sur une fausse piste. Cette pratique n’est pas responsable et n’encourage guère l’élan du Gouvernement de la rupture à bâtir une nation prospère.
De toute évidence, les informations personnelles fournies sur les différentes plateformes de service public, d’état civil ou création d’entreprise méritent d’être constamment mises à jour. Autrement, la réforme ne serait d’aucune utilité.
Au-delà de ces réalités, cette mesure sort de l’entendement selon certains citoyens qui ont l’impression qu’on veut leur arracher toute liberté de se mouvoir. Pis, elle peut s’avérer contraignante car, elle nécessite de nouveaux sacrifices étant donné que beaucoup de domiciles sont très éloignés de leurs mairies respectives. A ce sujet, le gouvernement pourrait orienter les citoyens vers les élus locaux ou les chefs d’arrondissements. Pourquoi ne pas créer une plateforme exclusivement dédiée à une telle mise à jour ? De même, le gouvernement doit veiller à l’application de cette mesure, condition sine qua non pour la paix, la stabilité et le développement du pays.





Dans la même rubrique