Agriculture : Les activités de l’Interprofession Karité Bénin lancées

Fulbert ADJIMEHOSSOU 11 septembre 2020

Le Karité béninois veut aller plus loin, et les réformes opérées donnent déjà un nouvel élan à la filière. Aussitôt mise en place, l’Interprofession Karité Bénin a procédé ce jeudi aux lancements de ses activités à Golden Tulip de Cotonou. Pour Gilles Adamon, le premier Président élu de l’IKB, un long processus vient de s’acheminer pour aboutir, le 9 septembre 2020, à l’interprofession qui regroupe les quatre familles d’acteurs de la filière. C’est maintenant le temps de faire face aux défis, dans l’unité. « Serrons-nous les coudes. Travaillons ensemble pour un meilleur devenir de la filière Karité du Bénin et pour le développement économique de notre cher pays le Bénin », a-t-il lancé à tous les acteurs. Et parlant de défis, l’Interprofession née pour tisser de nouvelles cordes sur celles de l’Association Karité Bénin en a déjà identifié assez. « Il y a beaucoup encore à faire pour cette filière et nous attendons toujours votre appui pour pouvoir continuer et réussir. Je veux parler par exemple de la structuration de plusieurs groupements de femmes que nous n’avons pas jusqu’à présent pu réaliser. Nous attendons également de pouvoir équiper des groupements de femmes et de PME qui en ont besoin pour que le maximum d’amendes de karité soit traité pour augmenter la valeur ajoutée », a-t-il déclaré. L’Ikb se veut plus grande et plus forte pour la protection des parcs de karité, gage d’une durabilité de la filière, le renforcement de la structuration réalisée et bien d’autres enjeux. Cet avènement a été possible grâce au Parasep, financé par l’Union européenne et l’AFD et mis en œuvre par le ministère du Plan et du Développement. Le conseil d’administration est composé de 14 membres dont 9 femmes. La gent féminine entend d’ailleurs jouer pleinement sa partition. Cette cérémonie a connu la présence du ministre de l’Agriculture Gaston Dossouhoui, de celui des PME Modeste Kérékou, de celle du Commerce Shadiya Assouman et du Ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané qui a d’ailleurs présidé ladite cérémonie. « Votre mission principale est d’unir et de faire parler d’une même voix toutes les sensibilités », a martelé Abdoulaye Bio Tchané pour qui le Gouvernement mise beaucoup sur la filière.





Dans la même rubrique