Bénin : L’Association des Familles Rurales portée sur les fonts baptismaux

Fulbert ADJIMEHOSSOU 30 juillet 2020

Promouvoir des projets de développement visant à améliorer les conditions de vie dans les zones rurales et déshéritées. C’est le leitmotiv de l’Association des Familles Rurales (AFR Bénin) portée sur les fonts baptismaux ce mercredi 29 juillet 2020 au Collège Catholique Notre Dame des Apôtres à Cotonou. L’initiative, selon le Président élu de AFR Bénin, Professeur Marcellin Kuassi Amoussou-Guenou vise à construire avec les familles des activités et services pouvant améliorer le cadre de vie des habitants en milieu rural. « L’AFR Bénin est créée pour renforcer la famille, l’environnement rural, et la coopération internationale en vue de promouvoir des projets de solidarité et de développement pour améliorer les conditions de vie », a-t-il expliqué. Il sera question, entre autres, de déterminer les problèmes de ses zones rurales et de développer des stratégies d’assistances.
Cette association de loi 1901 se positionne donc contre la précarité et la vulnérabilité, surtout dans un contexte de pandémie et de changements climatiques qui fragilisent les communautés rurales. Inspiré du modèle italien, AFR Bénin peut compter sur la participation de nombreuses organisations religieuses, sociales, et humanitaires représentées à l’occasion. Cette assemblée constitutive s’est déroulée avec la participation active du Vitaliano Gobbo, Consul honoraire d’Italie au Bénin pour qui, l’AFR vient à point nommé, surtout pour une reconstitution après la pandémie. L’Association des Familles rurales d’Italie représentée par Alessandro TOFFOLI a dit à l’occasion toute sa fierté de voir naître au Bénin cette association qui promeut les valeurs humaines indispensables à l’équilibre et au développement de la personne et de son milieu de vie. Le Bureau mis en place dirigé par le Professeur Marcellin Kuassi Amoussou-Guénou, ayant pour Secretaire Général Ronel Yantoukou et pour Trésorier Général Daouda Naro Chadoad s’engage pour œuvrer de sorte que chaque famille rurale aie sa place dans la société, et ne subisse point de discrimination, de rejet ou de stigmatisation.





Dans la même rubrique