Bepc session de juillet 2020 : Les gestes barrières respectés au Ceg Ste Rita

La rédaction 14 juillet 2020

L’examen national du Brevet d’Etudes du Premier Cycle a démarré ce lundi 13 Juillet 2020 dans les différents centres sur toute l’étendue du territoire national. Au centre Ceg Sainte Rita à Cotonou, les candidats composent sans incident.

07H 15. Au portail principal du Ceg Sainte Rita, les candidats font leur entrée dans le centre d’examen, les uns accompagnés de leurs parents, les autres seuls sur des taxis motos. Tous, munis de cache-nez, se dirigent vers les dispositifs de lavage de mains pour sacrifier à la nouvelle tradition due à la pandémie du moment. L’agent de sécurité sur les lieux veille au grain et rappelle à l’ordre tout candidat qui oublie de se laver les mains. Les uns se dirigent directement vers les salles de compositions, les autres vers le tableau d’affichage des numéros de tables pour vérification de leurs salles. Certains parents aident leurs enfants à retrouver leurs salles et s’assurent qu’ils sont bien installés. « …Je suis prête pour la composition de l’examen. Pour moi, c’est comme une simple composition », laisse entendre Odette Assogba, une candidate. Devant la seconde entrée du centre plusieurs agents de la Police Républicaine veillent à la sécurité du centre et aident les candidats dans leurs diverses préoccupations. Plusieurs dispositifs de lavage de mains ont été posés au milieu de la cour.
Après l’appel des surveillants, des instructions fermes leur été données par le chef centre pour le bon déroulement de l’examen. « Déjà à 6h30, nous étions dans les bureaux du commissariat du 8ème arrondissement, pour chercher les cantines contenant les épreuves. A 7h nous avons procédé à l’appel des surveillants de salles. Nous avons rempli les instructions qui sont de nature à permettre le bon déroulement… », indique Koffi Comlan Félix, Chef centre du Ceg Sainte Rita. Précisons que ce centre accueille 1033 candidats, répartis dans 34 salles. 19 salles pour la série moderne long et 15 pour la série moderne court. C’est une forte équipe de 68 surveillants, un chef centre, un chef centre adjoint, un superviseur, deux secrétaires du centre, un gestionnaire et des forces de l’ordre pour la sécurité des biens et des personnes dans le centre qui sont commis à cette mission.
07H30, les surveillants de salle, enveloppes de feuille de composition, pot de colle, stylo rouge, scotche et gel hydro-alcoolique en main se dirigent vers les salles de composition à l’intérieur desquelles le respect des gestes barrières contre la Covid-19 est de mise. 07h50. Le chef-centre, accompagné de ses collaborateurs, amène l’enveloppe contenant les épreuves dans la première salle de composition. « Soyez détendus et composez comme si vous étiez en devoir de classe », a-t-il conseillé aux candidats. Après vérification des scellés par les candidats, les surveillants reçoivent chacun les épreuves pour leurs salles respectives. 8H30. La sirène retentit. Les surveillants sont partis en salle, les candidats sont à la tâche pour la première épreuve qui est la communication écrite. « J’ose espérer que tout se passera bien jusqu’à la fin de cet examen », a laissé entendre Koffi Comlan Félix. Pour Dossa Dansou Félix, chef centre adjoint « le lancement de l’examen du Bepc s’est bien déroulé dans le centre bien que cette session soit très particulière puisqu’elle se déroule dans des conditions très difficiles à cause du coronavirus. » Les dispositifs de lavage de mains et les gels hydro-alcooliques sont disponibles pour désinfecter les mains après chaque composition. Candidats et surveillants ont porté les masques. La distanciation est respectée dans chaque salle.
Déo Gratias ATSUI (Stag.)





Dans la même rubrique