Café de la science première édition 2019 : Serge Hamon présente son ouvrage sur la vie des plantes

Moïse DOSSOUMOU 6 mars 2019

Pour le compte de cette année 2019, la première édition du Café de la science a eu pour invité Serge Hamon, docteur en génétique végétale. Devant un auditoire très attentif, le scientifique a présenté son ouvrage, hier mardi 5 mars à l’Institut français du Bénin.
Composé de 368 pages, ce livre est d’une grande portée scientifique. C’est un véritable connaisseur des plantes qui a transmis sa passion au public. Dix années durant, il a collecté des informations livrées dans cet ouvrage intitulé : « L’odyssée des plantes sauvages et cultivées-Révolutions d’hier et défis de demain ». « Ce livre, illustré et pédagogique, nous guide à travers le périple évolutif des plantes, de l’origine de la vie aux défis de leur survie actuelle : apparition et coévolution, domestication et diffusion dans le monde, naissance et modernisation de l’agriculture, conservation des ressources végétales et marchandisation, premiers Ogm, adaptation face aux changements climatiques », a précisé Serge Hamon qui avait à ses côtés pour la circonstance les Pr Jeanne Zodjiékpon, généticienne et Hounankpon Yédomoan, doyen de la faculté des sciences et techniques (Fast) de l’Université d’Abomey-Calavi.
Au fil de son exposé, l’auteur qui est par ailleurs directeur de recherche honoraire à l’Institut de recherche pour le développement (Ird) révèle son amour pour la flore. « Les plantes sont autour de nous. Elles nous fournissent nourriture et boissons, médicaments, étoffes et matériaux, ombre… Leur rôle est crucial dans le fonctionnement de notre planète par leur aptitude à fournir de l’oxygèbe, stabiliser les sols et capturer le dioxyde de carbone. Pourtant, la façon dont elles fonctionnent, survivent, se reproduisent et évoluent reste en grande partie inconnues du grand public », a-t-il poursuivi. Accessible à tous, ce livre participe d’une meilleure connaissance du monde végétal.
Et ceci n’est pas pour déplaire à Florent Engelmann, représentant de l’Ird et au Pr Innocent Bokossa, directeur de la recherche scientifique et de l’innovation qui ont assisté de bout en bout au débat.





Dans la même rubrique