Colloque à l’Université d’Abomey-Calavi : Les politiques publiques et la construction de l’Etat en débat

Fulbert ADJIMEHOSSOU 14 janvier 2021

Le combat pour un développement inclusif a encore du chemin. Cette fois-ci, c’est la science qui apporte son grain de sel à travers une évaluation des politiques publiques et la construction de l’Etat national en Afrique de l’Ouest francophone. C’est dans le cadre du colloque international organisé par le Département de Sociologie-Anthropologie de l’Université d’Abomey-Calavi, en collaboration avec le Laboratoire d’études et recherches sur les dynamiques sociales et le développement local (Lasdel). « Ce colloque offre l´occasion aux chercheurs-participants de contribuer à mettre en perspective analytique les rapports dynamiques, entre politiques publiques et processus de construction de l´Etat national dans une Afrique de l´ouest francophone qui, depuis environ une trentaine d´années, fait l´expérience de la transition ou de la consolidation démocratique », a dit Professeur Nassirou Bako-Arifari, Président du Comité d’Organisation. A l’en croire, l´enjeu revient à s´intéresser au processus de construction de l´État national en revisitant et surtout en questionnant « la fabrique » des politiques publiques depuis l´élaboration jusqu´à l´évaluation en passant par l´exécution. Ainsi, une cinquantaine de communications sont donc attendue avec des tables rondes à ce colloque qui regroupe les chercheurs d’Afrique, d’Europe et d’Amérique, sans oublier de nombreux autres acteurs impliqués dans les politiques de développement.
La Vice-Doyenne de la Faculté des Sciences Humaines , Professeur Sylvie de Chacus a donc profité pour attirer l’attention des participants sur le fait que cette thématique est devenue un vaste champ autonome, aux paysages multiples, qui se compose d’axes de recherches, voire de paradigmes variés, dont les chercheurs à des degrés divers se sont inspirés. Autant Dr Hans Joachim PREUSS, Représentant Résident de la Fondation Friedrich Ebert (FES) que le Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi ont mis un accent sur l’opportunité et les enjeux de cette rencontre de grande envergure. D’ailleurs, dans sa communication inaugurale, le Professeur Jean-Pierre OLIVIER de SARDAN, Directeur de recherche émérite au Centre National de la Recherche Scientifique (France) a insisté sur l’importance de prendre en compte les contextes locaux dans la mise en œuvre des politiques publiques, quel qu’en soit le secteur. Les travaux durent trois jours.





Dans la même rubrique