Compétition de danse urbaine : La Sobebra Offre Malta Tonic Urban Dance à la jeunesse béninoise

Isac A. YAÏ 19 mars 2019

Malta Tonic Urban dance. C’est le nouveau concept que la Société béninoise de brasserie (Sobebra) offre à la jeunesse béninoise. Cette compétition de danse urbaine qui est à sa première édition a été lancée hier au hall des arts de Cotonou. « Malta tonic Urban dance est une compétition intergroupe de danse urbaine. Comme son nom l’indique, c’est une compétition qui va concerner la danse urbaine donc, la jeunesse urbaine », a expliqué Soufiane Coulibaly, manager de Eboni, l’agence chargée de l’organisation de cette compétition. Soutenue par Malta Tonic, cette compétition itinérante se déroulera dans trois villes du Bénin, à savoir, Parakou, Bohicon et Cotonou. « Malta Tonic vous donne beaucoup de vitamines, c’est cette boisson qu’il faut consommer quand vous exercez une activité physique et vous avez besoin de compenser l’énergie perdue. C’est cette boisson qui est conseillée à tous ceux qui font de la danse, de la chorégraphie, aux artisans dans l’exercice de leurs fonctions car, ils ont donc besoin de vitamine. C’est pour cette raison que nous soutenons la compétition avec cette boisson revitalisante, nourrissante et pleine d’énergie. Egalement, pendant les périodes des carêmes musulmans et chrétiens, il faut prendre Malta tonic pour avoir du tonus », a expliqué Nelly Mèdagbé, chef produit Sobebra. « Quand on regarde les valeurs défendues par ce produit, c’est du tonus, de l’énergie qu’il s’agit. Et qui dégage plus d’énergie que la jeunesse ? Cela ne veut pas dire que les autres générations ne seront pas de la fête. La jeunesse sera comme la locomotive et les autres vont embarquer avec la jeunesse parce que plus qu’un évènement, c’est un voyage. Nous allons donc vivre des moments exceptionnels et je vous invite à aller à la découverte des différentes étapes de Malta tonic Urban dance », a renchéri Soufiane Coulibaly

Comment participer à la compétition ?
Seuls les groupes de danse urbaine pourront participer à Malta Tonic Urban dance. Les inscriptions se dérouleront essentiellement en ligne sur la page Facebook de Malta Tonic Bénin. Tous les renseignements et préoccupations pourront être reçus sur cette page. « Ils devront fournir quelques informations dont le nom du groupe, le nom du responsable du groupe et ses contacts, la ville de résidence et le lieu où les groupes souhaitent participer à la phase éliminatoire. Après cette phase, deux équipes se chargeront de valider les inscriptions et d’expliquer la suite du processus », a précisé Morel Hounkpèvi, chef marketing digital. A en croire les conférenciers, les inscriptions se feront du 18 au 26 mars. « A la fin des inscriptions le 26 mars, on commence les 1ères manches le 30 mars à Parakou et nous invitons toute la jeunesse des départements de l’Alibori du Borgou, de l’Atacora et de la Donga à participer massivement à cette première manche. Le 6 avril, nous seront dans le centre naturellement représenté par Bohicon qui va regrouper la jeunesse des départements des Collines, du Zou, du Mono et du Couffo. Le 7 avril, on sera à Cotonou où évidemment, nous attendons toute la jeunesse de l’Ouémé, du Plateau, du Littoral, de l’Atlantique et des autres régions pour la phase éliminatoire et la grande finale est prévue à Cotonou le 20 avril. Cette compétition itinérante, est une occasion de grande mobilisation de la jeunesse autour du Malta Tonic et à la fin nous avons de grands prix à offrir aux groupes », a expliqué Evariste Tchoukpa, coordonnateur animations et événements à la Sobebra.

Les prix à gagner
Pour cette première édition, les prix à gagner sont intéressants et sont à la hauteur de l’événement. Nous avons 1millions de franc en plus des casiers de Malta Tonic à déguster et des kits d’articles pour le 1er groupe. Une enveloppe de 500 mille francs pour le 2ème groupe, accompagnée évidemment d’une dizaine de casiers de Malta Tonic aussi avec des kits articles et le 3ème groupe remportera 300 mille francs avec des casiers de Malta Tonic et des kits d’articles. Nous invitons toute la jeunesse à participer à cette compétition étant donné que c’est la période de pâques », a conclu Evariste Tchoukpa.





Dans la même rubrique