Covid-19 : Le Wash au cœur des préoccupations de la session 2020 du Canea

Fulbert ADJIMEHOSSOU 10 juillet 2020

Ce fut un moment de partages d’expériences pour mieux affiner les stratégies de riposte contre la Covid-19. A la session 2020 du Cadre de concertation des acteurs non étatiques pour l’eau et l’assainissement (Canea) qui s’est ouvert hier à l’Infosec à Cotonou, la société civile affûte ses armes contre le nouveau mal du siècle. « Le thème de la session 2020, si le traitement de cette pandémie est médicale, la prévention est Wash, eau hygiène et assainissement. Il faut que ce sur quoi nous faisons des plaidoyers depuis longtemps puisse être acté au niveau des décideurs ; le réflexe du lavage des mains à l’eau et au savon », a dit Félix Adegnika, Coordonnateur National de Water supply Sanitation collaborative concil (WSSCC).
L’enjeu est donc de définir des stratégies de mise en œuvre du Plan de travail dans le contexte de la Covid-19, de valider le draft du rapport OSC 2019 à présenter à la revue sectorielle gestion 2019 et d’identifier les actions de renforcement du plaidoyer sur la priorisation de l’hygiène et de l’assainissement. Les parties prenantes ont donc procédé à l’examen de la feuille de route, afin de réfléchir sur l’appel à l’action des dirigeants mondiaux sur le secteur du Wash et d’agir avec plus d’impacts.
Pour le Président du Canea, André Zogo, la tenue de cette session est la preuve que le Cadre de concertation des acteurs non étatiques pour l’eau et l’assainissement continue malgré la crise de trouver les voies et moyens pour continuer ses actions, mais surtout de s’appesantir sur le sort des personnes vulnérables. « Pensons à ceux qui n’ont pas accès à l’eau potable. Nous devons penser à une orientation de nos activités qui étaient prévues pour pouvoir prendre une part active dans la riposte. Les deux jours à passer ensemble seront dédiés à des réflexions mais aussi à des résolutions », a-t-il laissé entendre, en procédant à la cérémonie d’ouverture.





Dans la même rubrique