Formation en Energies renouvelables : 24 techniciens certifiés par l’Ecreee reçoivent leur certificat à l ’Esmer

Isac A. YAÏ 22 novembre 2021

Les lauréats de l’examen régional pour la certification des compétences des techniciens et techniciennes des systèmes solaires photovoltaïques hors-réseaux (niveau 1) sont officiellement autorisés à intervenir dans les 15 pays de la Cedeao.

Organisée par le Centre de la Cedeao pour les Energies Renouvelables et l’Efficacité Energétique (Ecreee) en collaboration avec l’Ecole Supérieure des Métiers des Energies Renouvelables (Esmer) et la Giz, la formation des techniciens certifiés en énergies renouvelables est officiellement terminée. Les 24 lauréats ont reçu leur certificat le vendredi 19 novembre 2021. C’est à la faveur d’une cérémonie officielle de remise tenue dans les locaux de l’Esmer. Ils sont donc devenus des mains d’œuvre certifiées en termes d’installation des systèmes solaires photovoltaïques hors-réseaux et compétents pour intervenir au Bénin, dans les 15 pays de la sous-région ouest africaine et ailleurs.
Sur 77 dossiers de candidatures reçus, 44 ont été retenus et ont composé. 24 candidats ont été déclarés certifiés. Ceci, pour avoir obtenu au moins une moyenne de 77/100 à l’écrit comme à la pratique, d’après le président du jury, Gabin Joseph Dégbey. « C’est un test d’appréciation de votre savoir-faire dans le secteur des énergies renouvelables où les plus méritants devront être déclarés certifiés », a rappelé la représentante de Esmer, Rosaline Ebo Dadavi. Elle a indiqué que cette certification est une grande opportunité pour les lauréats surtout dans un contexte actuel où les énergies renouvelables constituent une part importante dans le programme d’actions du gouvernement béninois, mais aussi compte tenu des défis et grands besoins en ressources humaines dans le domaine. « Ainsi, le Bénin pourra compter sur vous pour l’exécution des grands chantiers en matière d’énergies renouvelables dans la sous-région », a-t-elle indiqué.
selon Assani Dahouenou, Directeur programme à la Giz, cette initiative vise, non seulement à renforcer les capacités des techniciens dans le secteur des énergies renouvelables dans la sous-région, mais aussi à mettre en place un cadre normatif de contrôle des compétences dans le domaine, partenaire de l’initiative. Pour ceux qui n’ont pas réussi, un dispositif est mis en place pour leur permettre de renforcer leurs capacités afin de revenir passer le certificat.





Dans la même rubrique