Gestion des extrêmes climatiques dans le bassin de la Volta : La revue des politiques, plans, programmes et directives, objet de validation à Cotonou

Patrice SOKEGBE 5 mai 2022


L’Autorité du Bassin de la Volta (ABV) et le Partenariat Mondial de l’Eau en Afrique de l’Ouest (GWP-AO) étaient en atelier de validation des études de revue des politiques, plans, programmes et Directives de gestion des extrêmes climatiques en vue de l’élaboration d’une stratégie d’adaptation et de résilience à long terme dans le bassin de la Volta. C’était ce mercredi 4 mai 2022 à Bénin Royal Hôtel de Cotonou en présence de diverses personnalités dont le Représentant du Ministre de l’Eau et des mines, Alassane Kora Tossounon du Représentant de l’OMM Ramesh Tripathi, du Directeur Exécutif de l’ABV Robert Yaovi Dessouassi, du Secrétaire Exécutif de GWP AO, Armand Houanyé et autres délégations venues des pays membres du bassin de la Volta. Pour le représentant du Directeur de l’eau Jean-Pierre Fiogbé, cet atelier, qui prend fin le 06 mai prochain, s’inscrit dans le cadre du Projet « Intégrer la Gestion des Inondations et de la Sécheresse, et l’Alerte précoce pour l’adaptation au changement climatique dans le bassin de la Volta ». Cette rencontre va permettre aux pays membres notamment le Bénin, le Niger, le Burkina-Faso, le Togo, le Ghana, la Côte d’ivoire et le Mali d’amender et de valider le rapport de synthèse notamment le plan d’action régionale pour le renforcement des capacités des acteurs pour la résilience et l’adaptation à long terme. « Le présent atelier vise non seulement à améliorer la connaissance des parties prenantes sur les risques d’inondation, mais également à susciter la participation et l’engagement des parties prenantes à l’évaluation et à la modélisation des risques d’inondations et de sécheresse, a précisé le Représentant du ministre de l’eau et des mines, Alassane Kora Tossounon. A l’occasion, les participants auront à présenter une version validée du rapport de synthèse de cette étude et du plan d’actions y afférent avec une prise en compte effective des amendements des pays, tout ceci assorti d’une feuille de route consensuelle pour la mise en œuvre du plan d’actions suivie de recommandations pour son opérationnalisation. Aussi, les résultats de l’atelier permettront-ils à l’ABV d’amener ses Etats membres à harmoniser au niveau national leurs document de politiques, plans, directives et programmes sur l’intégration des problématiques inhérentes aux risques de catastrophes naturelles, notamment les inondations et les sécheresses dans les portions nationales du bassin de la volta. Aussi, le Comité technique consultatif du Projet Vdfm tiendra sa deuxième session aux fins d’effectuer une relecture à mi-parcours de la mise en œuvre du projet. Pour finir, Jean-Pierre Fiogbé a exhorté les participants à visiter les trésors royaux afin d’agrémenter leur séjour au Bénin.





Dans la même rubrique