Harcèlement sexuel en milieu universitaire : Eléonore Yayi incite les étudiantes à la dénonciation

La rédaction 24 mars 2021

La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Eléonore Yayi Ladékan a procédé à une séance d’échanges avec les étudiantes sur la question du harcèlement sexuel en milieu universitaire. L’amphithéâtre Idriss Déby Itno de l’Université d’Abomey Calavi a servi de cadre pour le déroulement de ce panel ce mardi 23 mars 2021.

Amener les étudiantes à comprendre leur droit à la dénonciation, à l’affirmation de soi. C’est dans cette optique que s’inscrit l’échange qui s’est déroulé hier à l’amphi Idriss Deby Itno de l’Uac entre la ministre Eléonore Yayi Ladékan et les étudiantes. Ces dernières ont, à l’occasion, exposé les différentes manifestations de ce phénomène. En réponse aux diverses interventions, la ministre a encouragé les étudiantes à dénoncer tous ces actes peu orthodoxes. Elle les a rassurées que des mesures sont désormais prises pour que les auteurs ne restent point impunis. « Tout enseignant qui va se livrer à des actes de cette nature verra sa carrière prendre un coup », a affirmé la ministre des affaires sociales et de la Microfinance Véronique Tognifode, présente à cet échange. Elle poursuit en mettant en confiance les étudiantes : « l’éthique sera placée au centre de l’enseignement ». Elle n’a pas manqué de donner quelques orientations au cas où l’une des étudiantes serait victime du harcèlement sexuel. Toujours dans cette veine, le Doyen de la faculté des sciences humaines et sociales (FASHS), Odile Dossou Guèdègbé a invité les étudiantes à prendre leur courage à deux mains en dénonçant les auteurs afin que justice soit faite. Satisfaites, celles-ci ont manifesté leur joie face au soutien que leur porte Eléonore Yayi. Il faut rappeler que la séance a été précédée d’un échange entre la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le personnel de l’enseignement de l’université d’Abomey-Calavi sur les conditions de travail d’une part et le plan de carrière des enseignants d’autre part.
Ruth-Elflède HOUNGA (stag)





Dans la même rubrique