Journée Internationale de la langue maternelle : Combiner la langue française et celle nationale dans le système éducatif

24 février 2021

Pour la 21e édition de la Journée Internationale de la langue maternelle, l’Institut Nationale des Métiers d’Art, d’Archéologie et de la Culture (INMAAC) en collaboration avec le Rectorat de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) a organisé un mini-colloque ce mardi 23 février 2021 à l’Amphi HOUDEGBE de l’UAC.

L’Université d’Abomey-Calavi promeut les langues maternelles à travers un mini colloque. Instauré depuis Novembre 1991 par l’UNESCO, la Journée Internationale de la Langue Maternelle (JILM) se célèbre le 23 février de chaque année. Pour cette 21e édition de la JILM, l’amphi Houdégbé de l’Université d’Abomey-Calavi a servi de cadre pour accueillir le mini colloque organisé pour l’évènement que plusieurs personnalités ont gratifié de leur présence. On note entre autre la présence du le représentant du recteur en compagnie des doyens de la Faculté des Lettres, Langues Art et Communication (FLLAC), du secrétaire de l’INMAAC ainsi que d’autres professeurs . « Promouvoir le plurilinguisme pour une inclusion dans l’éducation et la société » est le thème retenu pour cette édition. L’idée véhiculant ce thème est la valorisation de nos langues endogènes au premier choix face à la langue française si possible une combinaison des deux. ‘’La lutte est de pouvoir combiner la langue française et celle nationale dans le cadre éducatif pour rappeler aux enfants leurs origines’’, affirme le représentant du recteur. Il faut noter qu’à travers plusieurs analyses et enquêtes effectuées par des enseignants chercheurs, les élèves comprennent mieux le cours lorsqu’il est divulgué en langue maternelle qu’en langue française. Les parents sont donc appelés à éduquer leurs enfants à la maison sur leurs langues d’origines afin qu’ils puissent mieux s’identifier dans la société.
Falilathou ABDOULAYE (Stag.)





Dans la même rubrique