Journée mondiale du lavage des main : le message du ministre béninois de la santé

Isac A. YAÏ 18 octobre 2020

La communauté internationale a célébré le jeudi 15 octobre dernier, la journée mondiale du lavage des mains. Cette édition qui tombe dans une situation particulière de la Covid-19 n’a pas laissé indifférente Benjamin Hounkpatin, ministre béninois de la santé. A cet effet, il a adressé au peuple béninois, un message.

Chers compatriotes,
Mesdames et messieurs,

Le 15 octobre 2020, notre pays le Bénin, à l’instar de la communauté internationale célébrait la 13ème édition de la journée mondiale du lavage des Mains à l’eau et au savon.

Le thème retenu pour cette année est intitulé "l’hygiène des mains pour tous !". Ce thème s’aligne sur la nouvelle initiative hygiène des mains pour tous dirigée par l’OMS et UNICEF et appelle l’ensemble de la société à atteindre l’hygiène des mains universelle maintenant et à l’avenir.

Mesdames et messieurs,
La célébration, cette année, de la journée mondiale du lavage des mains est une occasion importante pour maintenir l’élan autour de ce geste important en ces temps de crise sanitaire majeure liée à la pandémie de la COVID-19.
En effet, la pandémie de la COVID-19 a mis en évidence le rôle essentiel des mains comme barrière à la transmission de la maladie ou comme facteur favorisant selon que l’hygiène est bonne ou mauvaise.
C’est d’ailleurs l’intérêt du thème de cette année, qui rappelle la nécessité pour nous de prendre des mesures immédiates en matière d’hygiène des mains, dans tous les milieux publics et privés, pour répondre au défi actuel et contrôler ce mal planétaire qu’est la COVID-19.
L’hygiène des mains doit devenir l’affaire de tous. Pour susciter un intérêt collectif autour de l’enjeu, il nous faudra prendre appui sur les acquis présents et faire de l’hygiène, le socle des interventions de santé publique au-delà de la pandémie et créer une culture d’hygiène des mains.

Chers compatriotes,
Plusieurs études montrent que le lavage des mains avec du savon peut réduire le taux des maladies diarrhéiques à concurrence de 50 %. Il peut également faire baisser le taux des maladies respiratoires de 25 % et la probabilité d’infection à la COVID-19 de 36 %.
Ce geste simple permet de sauver des vies humaines à travers la réduction des taux de morbidité et de mortalité liées aux maladies infectieuses et parasitaires telles que la diarrhée, la fièvre typhoïde, le trachome, la pneumonie, les gastroentérites, la grippe, l’intoxication alimentaire et le choléra chez les populations notamment les enfants.
Notre pays le Bénin s’est engagé à l’atteinte des Objectifs du Développement Durable au nombre desquels figure en bonne place l’amélioration de la santé maternelle et infantile. Cet objectif ne peut être réalisé si la mortalité et la morbidité dues aux maladies liées aux mains sales ne sont pas réduites.
En effet, le lavage des mains à l’eau et au savon figure parmi les moyens les plus efficaces et les moins coûteux pour prévenir les maladies infectieuses et parasitaires qui sont à la fois responsables de la majorité des cas de mortalité observés dans nos formations sanitaires.
Les données de la 5ème enquête démographique de santé indiquent que peu de béninois connaissent effectivement les bienfaits du lavage des mains à l’eau et au savon.
C’est pourquoi, je voudrais saisir cette occasion pour inviter chaque béninoise et chaque béninois à pratiquer régulièrement le lavage des mains à l’eau et au savon à des moments clés, comme après les toilettes ou avant le contact avec les aliments.
Je voudrais, par la même occasion, exhorter chacun à poursuivre les efforts de sensibilisation afin de susciter un intérêt collectif autour de ce geste salvateur.
Je m’en voudrais, en une pareille occasion, de ne pas dire la gratitude du Gouvernement du Bénin à tous les partenaires techniques et financiers du secteur de la santé pour leur soutien constant.
-  Vive la promotion de la santé !
-  Vive l’hygiène et l’assainissement au service du développement !
-  Vive le Bénin !
-  Je vous remercie.





Dans la même rubrique