Ministère de l’industrie et du commerce : Sadia Assouma reprécise les orientations pour 2020

Arnaud DOUMANHOUN 26 février 2020

Booster le secteur privé. La ministre de l’industrie et du commerce, Sadia Assouma remobilise sa troupe pour une meilleure performance au titre de la gestion budgétaire 2020. A l’occasion des travaux consacrés ce jour, à la revue d’évaluation du Plan de travail annuel (Pta) au 31 décembre 2019 et au lancement de celui de 2020 de son département, Sadia Assouma a déclaré : « 2020 sera une année de visibilité sur nos missions. La construction des infrastructures marchandes de Haute qualité en cours, nécessite un cahier de gestion moderne, fiable et protecteur de notre tissu commercial. Car, l’informel accroît la pauvreté… ». Elle a aussi déclaré que le Bénin devrait se préparer à faire face à l’entrée en vigueur de la zone du libre-échange continental en juillet, et avec la dynamisation de la Chambre de commerce et d’industrie (Ccib) accompagner les acteurs notamment dans le cadre de la dématérialisation des documents de commerce afin d’améliorer les performances dans le rapport doing business.
En effet, pour le compte de la gestion 2019, la dotation du ministère de l’industrie et du commerce était de 3.152.534.000 francs Cfa et les dépenses en capital de 1.051.286.000 francs Cfa. Selon le Directeur de la programmation et de la prospective (Dpp), Marcel Hounkonnou le taux d’exécution financière au 31 décembre 2019 est de 66,72% base engagement contre 69,87% base ordonnancement dans les 4 programmes du département à savoir : appui au secteur privé, industrie, commerce, pilotage et soutien aux services du ministère.
Le ministre de l’industrie et du commerce, Sadia Assouma a rappelé qu’au cours de l’année 2019, dans le cadre de la poursuite des réformes engagées par le gouvernement pour accélérer la croissance économique et améliorer les conditions des populations dans nos différents secteurs, son département a pris les dispositions utiles pour assurer la promotion pour le développement de l’entrepreneuriat, la garantie de la disponibilité, de la sécurisation et la libre circulation des produits de grandes consommation, le développement des entreprises industrielles et commerciales.
« Ce Pta a servi de cadre de référence pour la mise en œuvre, le suivi, l’évaluation et l’ensemble des actions prévues pour être réalisées au titre de cette gestion 2019. Il s’agira de faire certifier ces chiffres, analyser les difficultés qui ont entravé les actions de 2019 et de formuler des recommandations pour enrayer les contres performances 2020 », a indiqué Sadia Assouma aux acteurs.



Dans la même rubrique